Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Angleterre sauve un point, l'Allemagne déroule




L'attaquant Harry Kane a douché l'Ecosse dans les arrêts de jeu pour arracher un nul (2-2) qui maintient intactes les chances de l'Angleterre de disputer la Coupe du monde, samedi lors de la 6e journée des qualifications de la zone Europe.
L'Allemagne, à la fête contre Saint-Marin (7-0), et la Pologne, contre la Roumanie (3-1), ont elles connu une soirée bien plus tranquille et fait un pas de plus vers la Russie.
Combien de temps allait tenir la petite Saint-Marin face aux champions du monde allemands? Un peu plus de dix minutes finalement, jusqu'à l'ouverture du score du Parisien Julian Draxler, promu capitaine. L'équipe bis de la Mannschaft a ensuite assuré le festival attendu - 27 tirs à 0 -, avec notamment un triplé de Sandro Wagner. De quoi faire le plein de confiance à une semaine de la Coupe des confédérations.
L'Allemagne continue ainsi son cavalier seul en tête du groupe C (18 pts). L'Irlande du Nord (13 pts) a de son côté consolidé sa place de dauphin, en arrachant dans le temps additionnel la victoire en Azerbaïdjan (1-0). Le petit pays, qui n'a plus disputé de Coupe de monde depuis 1986, possède quatre points d'avance sur la République tchèque, tenue en échec en Norvège (1-1).
La Pologne s'envole vers la Russie, avec comme pilote son attaquant star Robert Lewandowski. Le joueur du Bayern Munich a signé un triplé, dont deux penalties, pour défaire la Roumanie (3-1) - cela fait onze matches en éliminatoires de suite qu'il inscrit au moins un but!
Au passage, il revient au niveau du Portugais Cristiano Ronaldo en tête du classement des buteurs (11 buts).
La Pologne (16 pts) conserve une confortable marge de six points sur son dauphin, le Monténégro (10 pts) qui a corrigé l'Arménie (4-1) avec un coup du chapeau de Stevan Jovetic.
Derrière, le Danemark (10 pts) reste à l'affût, en allant s'imposer au Kazakhstan (3-1). Les Rouge et Blanc s'apprêtent à défier la Pologne à Copenhague le 1er septembre dans un match crucial pour leur avenir.
A Glasgow, le casse était presque parfait. L'Ecosse a enfin cru battre son grand rival l'Angleterre après 18 ans de disette, grâce à deux coups francs tardifs de Leigh Griffiths (87e, 90e). Mais Harry Kane a égalisé dans les arrêts de jeu (2-2, 90e+3).
Pour sa première comme capitaine, l'attaquant de Tottenham a sauvé les "Trois Lions" d'une première défaite dans un match d'éliminatoires depuis octobre 2009. Mais ce point fragilise l'Angleterre en tête de sa poule.
La Slovaquie, sortie indemne du traquenard dressé par la Lituanie (2-1), revient à deux points, et la Slovénie, facile contre Malte (2-0), à trois.

Libé
Lundi 12 Juin 2017

Lu 605 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés