Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ANP a tenu bon en 2020

Le chiffre d’affaires de l’Agence nationale des ports a poursuivi sa progression


Alain Bouithy
Mardi 13 Avril 2021

L’ Agence nationale des ports (ANP) a publié récemment ses résultats financiers au titre de l’exercice 2020. Il en ressort qu’en dépit du contexte de crise lié à la pandémie de Covid-19, qui a marqué l’année écoulée, les réalisations et performances enregistrées globalement par le régulateur portuaire confirment sa résilience. Selon ces données, au 31 décembre 2020, le chiffre d’affaires de l’Agence nationale des ports a poursuivi sa progression atteignant 1.940 millions de dirhams (MDHS) contre 1.853 MDHS en 2019, soit une augmentation de 4,7% équivalant à 87 MDHS. De son côté, la valeur ajoutée a atteint un montant de 1.195 MDHS au terme de l’année écoulée, en augmentation de 2,4% par rapport à l’année 2019. Ce qui, précise l’agence, permet de dégager un taux d’intégration de près de 62%. Il ressort également de ces résultats que le résultat d’exploitation a baissé de près de 17,6% en passant de 188,8 MDHS en 2019 à 155,6 MDHS en 2020. L’Agence précise toutefois que «sans les dotations aux amortissements et aux provisions, le résultat d’exploitation ne baissera que de 1,6% par rapport à l’année 2019». En ce qui concerne le résultat net, les chiffres de l’ANP laissent apparaître qu’il s’est établi à 66,3 MDHS au cours de l’exercice dernier contre 76,7 MDHS en 2019, soit une baisse de 13,6%. Comme pour le résultat d’exploitation, il est important de préciser qu’hors provisions financières, le résultat net augmenterait de 30% par rapport à l’année 2019, selon l’agence. Soulignons, en outre, qu’au terme de l’exercice 2020, les charges d’exploitation se sont élevées à 1.851 MDHS contre un montant de 1.748 MDHS enregistré en 2019, soit une augmentation de 5,9%. Selon les explications de l’ANP, cette évolution provient principalement de l’effet conjugué de : la baisse des achats de 2%, résultante principalement de la hausse des achats de prestations de service de 2,2 millions de DHS et la baisse des achats d’études de 8,6 millions de DHS ; la hausse des charges relatives à la maintenance des infrastructures et des équipements portuaires de 59,7 MDHS correspondant à la hausse des charges de dragage de 14,3 MDHS et des charges de la maintenance des biens immobiliers et mobiliers de 45,4 MDHS ainsi que de la hausse des impôts et taxes de 21,3 millions de DHS correspondant à l’augmentation de la redevance domaniale et la contribution de l’ANP au budget de l’Etat. La hausse des charges d’exploitation est aussi attribuée à «l’augmentation des dotations aux amortissements et aux provisions de 22,3 MDHS en raison de l’effet conjugué de la mise en service de nouveaux projets pour +124 MDHS (principalement la dotation d’amortissement du port de Safi Atlantique pour 100 MDHS) et de la diminution des provisions pour risques et charges de 92,4 MDHS», a souligné l’agence. Les chiffres de l’ANP font aussi état d’une capacité d’autofinancement de 556,9 MDHS en 2020, correspondant à une hausse de 16,8% par rapport à 2019. Il est à noter que, comparé à celui de 2019, le chiffre d’affaires consolidé réalisé au terme de la même année a connu une légère augmentation de 0,2% en passant de 2.050 MDHS en 2019 à 2.054 MDHS en 2020. Cette évolution s’explique «principalement par l’effet conjugué de l’augmentation du chiffre d’affaires de l’ANP de 4,7%, soit + 87,6 MDHS, la baisse importante du chiffre d’affaires de la SGPTV de 67,6%, soit -74,1 MDHS, sous l’effet de l’arrêt de son activité suite à la situation sanitaire relative à la pandémie de Covid-19 et la baisse du chiffre d’affaires de PORTNET de 10,4%, l’équivalent de -9,3 MDHS», souligne l’agence. Il est à souligner que le résultat d’exploitation consolidé s’est élevé à 108 MDHS au titre de l’année 2020, soit -53,4% par rapport à l’année 2019. Cette diminution est due principalement à la baisse notable du chiffre d’affaires de la SGPTV de 67,6%, selon l’ANP. Quant au résultat net consolidé, il a baissé de 62,1% correspondant à une perte de 64 MDHS par rapport à l’année 2019 pour atteindre 39 MDHS au titre de cet exercice. S’agissant des indicateurs d’activité en hausse, il ressort que le niveau d’activité des ports gérés par l’agence a atteint un niveau de 92,5 millions de tonnes en 2020, soit une augmentation de +5,1%, l’équivalent de +4,5 millions de tonnes. Comme l’a souligné l’ANP, cette évolution s’explique, principalement, par l’augmentation des trafics d’engrais de +32,4% en enregistrant un volume de 12,76 millions de tonnes ; du charbon (+3,1% et 10,4 millions de tonnes) ; du phosphate (+4,3% et 10,04 millions de tonnes) ; du soufre (+8,9% et 7,22 millions de tonnes) et des céréales (+34,4% et 9,38 millions de tonnes). «A contrario, d’autres trafics par rapport à l’année 2019, ont évolué à la baisse, particulièrement le trafic des conteneurs de -2,5% et le trafic des hydrocarbures de - 11,7%», signale l’ANP. 


Lu 667 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS