Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'ADA renforce les capacités des groupements des producteurs des produits du terroir




L'Agence pour le développement agricole (ADA) a lancé récemment la troisième phase du 4ème programme de la mise à niveau des groupements des producteurs des produits du terroir au profit de 50 groupements représentant 74 coopératives.
Le kick off de cette nouvelle phase du programme, lancée du 15 au 19 octobre, est matérialisée par l’organisation de 4 ateliers de présentation des modules de formation sur les différents aspects liés au plan d'affaires des groupements bénéficiaires, à savoir la production, la valorisation, la bonne gouvernance, la gestion financière, la conformité réglementaire et sanitaire, la commercialisation et le marketing, indique l'ADA dans un communiqué.
Lors de ces ateliers, de nouveaux modèles de packaging et d'outils de communication ont été conçus pour l'ensemble des groupements bénéficiaires afin de les outiller pour un meilleur positionnement, une meilleure visibilité et pour les assister à mieux asseoir la notoriété de leurs marques et produits, fait savoir le communiqué.
A ce jour, rapporte la MAP, 230 groupements représentant près de 700 coopératives et regroupant plus de 20.000 petits agriculteurs émanant des 12 régions du Maroc ont pu bénéficier de ce programme et ce, en vue de les assister à mieux répondre aux exigences du marché en matière de qualité, traçabilité, conformité réglementaire et sanitaire, packaging, régularité des approvisionnements. Ces étapes importantes permettent in fine aux petits agriculteurs de percer plus facilement le marché local et international.
Assuré en étroite collaboration avec les directions régionales de l'agriculture, l'Office national du conseil agricole (ONCA) et l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), cet accompagnement est subdivisé en quatre phases, à savoir :  une phase de diagnostic participatif comprenant une étude générale, une analyse participative des contraintes et des opportunités existantes, dans le but de s'arrêter sur les caractéristiques fondamentaux de la situation actuelle des groupements bénéficiaires et leurs produits du terroir. La seconde étape consiste en l’élaboration des plans d’affaires portant sur les différents volets cités et ce en vue d’améliorer leur situation, tandis que la troisième phase consiste à la formation des représentants de chaque groupement sur les différents aspects liés à la mise en œuvre de leur plan d’affaires, et une dernière phase consiste au suivi et à l’évaluation de la mise en œuvre des plans d’affaires par les groupements bénéficiaires.

Mercredi 23 Octobre 2019

Lu 274 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com