Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


“Krypto et les super-animaux ” bondit en tête du box-office nord-américain


Libé
Mardi 2 Août 2022

Le film d'animation "Krypto et les super-animaux" et son héros canin aux superpouvoirs se sont hissés en tête du box-office nord-américain, selon les estimations dimanche du cabinet spécialisé Exhibitor Relations.

Avec les voix de plusieurs vedettes, comme Dwayne Johnson et Kevin Hart, le film suit les aventures de Krypto, le chien de Superman, qui doit voler au secours du super-héros en compagnie d'autres personnages à quatre pattes. Il a récolté 23 millions de dollars pour son premier week-end.

En deuxième position, le film d'horreur "Nope" du réalisateur Jordan Peele, connu pour le terrifiant "Get Out". "Nope", film inclassable, entre épouvante et science-fiction, le tout dans un décor de western, remporte 18,5 millions de dollars (80 millions depuis sa sortie).

L'acteur oscarisé Daniel Kaluuya y campe un dresseur de chevaux effrayé par l'apparition de phénomènes mystérieux dans le ciel de son ranch. Mais sa sœur (Keke Palmer) et lui sont tiraillés entre la peur et l'envie d'accéder à la gloire en capturant ces scènes pour les réseaux sociaux.

Arrivé troisième, "Thor: Love and Thunder", quatrième épisode de la saga du super-héros nordique au marteau incarné par Chris Hemsworth, accompagné de Natalie Portman et Christian Bale, a engrangé 13 millions de dollars (300 millions depuis sa sortie).

En quatrième position se trouve "Les Minions 2: Il était une fois Gru" (presque 11 millions, plus de 320 millions depuis sa sortie). Le film d'animation explore les débuts de Gru, personnage méchant mais néanmoins attachant de cette saga à succès.

Cinquième, "Top Gun: Maverick" et ses 8 millions de dollars. La suite, trente-six ans après, du film d'avions à succès porté par Tom Cruise, a déjà gagné plus de 650 millions de dollars de recettes en Amérique du Nord.

Voici le reste du Top 10:

6 - "Là où chantent les écrevisses" (7,5 millions)
7 - "Elvis" (5,8 millions de dollars)
8 - "Black Phone" (2,5 millions de dollars)
9 - "Jurassic World: Le Monde d'Après" (2 millions de dollars)
10 - "Vengeance" (1,7 million de dollars)

Bouillon de culture

Les Golden Globes dans la tourmente

 L'association gestionnaire des Golden Globes, prix hollywoodiens en disgrâce boudés par le monde du cinéma américain, a annoncé avoir choisi de transmettre son organisation à une entreprise à but lucratif.

Les membres de la Hollywood Foreign Press Association (HFPA), composée de journalistes écrivant pour des publications à l'étranger et accusée de corruption, racisme et amateurisme, ont voté dernièrement la transmission du flambeau au milliardaire américain Todd Boehly, déjà directeur de l'association par intérim.

Habituellement courus par tout le gratin de l'industrie du divertissement, les Golden Globes, qui ouvrent la saison des prix cinématographiques, ont été cette année désertés par les stars hollywoodiennes, qui critiquent leur manque de diversité et de transparence.

La chaîne de télévision NBC avait même renoncé à diffuser la cérémonie, traditionnellement la seconde la plus suivie après les Oscars.

"Nous avons pris une décision décisive pour aller de l'avant, nous transformer et nous adapter face à une concurrence de plus en plus forte entre cérémonies de remise de prix (de cinéma) et dans le marché du journalisme," a déclaré dans un communiqué Helen Hoehne, la présidente de la HFPA.

Cette dernière va rester une organisation à but non lucratif, tandis qu'une entreprise va être créée pour gérer les Golden Globes.

A sa tête, Todd Boehly, un homme d'affaires américain. Il possède des parts importantes dans le club de football britannique Chelsea et dans l'équipe de baseball des Los Angeles Dodgers.
 


Lu 752 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >