Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Klopp : Le projet d'expansion de la Ligue des champions à 32 clubs est du grand n 'importe quoi


Le manager de Liverpool Jurgen Klopp a vivement réagi samedi au projet d'expansion de la Ligue des champions à 32 clubs, estimant qu'une augmentation du nombre de matches "est du grand n'importe quoi". "J'ai vu encore aujourd'hui que les top clubs souhaitent plus de matches de Ligue des champions. Je ne suis pas impliqué dans ces plans mais c'est du grand n'importe quoi", a déclaré Klopp après la victoire des Reds face à Watford (2-0). Un projet de réforme de la Ligue des champions présenté au printemps dernier, depuis en suspens, prévoyait d'instituer dès 2024 uneC1 avec 4 groupes de 8 équipes, offrant d'avantage de matches et donc de recettes aux participants. 24 équipes sur 32 seraient automatiquement reconduites d'une saison sur l'autre, ce qui, pour ses opposants, engendrerait une ligue "fermée", réduisant fortement l'aléa sportif. Klopp a réagi à ce projet en partie face au programme de fin d'année excessivement chargé auquel doit faire face le tenant du titre de la Ligue des champions. Les leaders de la Premier League doivent s'envoler pour le Qatar disputer la Coupe du monde des clubs moins de 24 heures après leur match de championnat disputé samedi. Pour le quart de finale de la Coupe de la Ligue contre Aston Villa, Klopp devra aligner une équipe B mardi, l'équipe première étant privilégiée mercredi pour la demi-finale à Doha contre les Mexicains de Monterrey. "Vous aimez nous regarder souffrir. C'est comme ça que ça se passe", a-t-il ajouté, estimant que "tout le monde s'en fout" et que lui "en parle mais personne d'autre". "Mais nous ferons ce que nous avons à faire et restons positifs", a-t-il ensuite tempéré. Plein de sarcasme, il a également critiqué "l'organisation sensationnelle" des Championnats du monde des clubs où cinq matches sont prévus sur un même stade de Doha. "Tous les matches se déroulent sur un même terrain et il pleut là-bas. Je ne suis pas sûr que les gens au Qatar sont habitués à la pluie. On verra l'état du terrain mais ce sera problématique", a-t-il estimé

Libé
Dimanche 15 Décembre 2019

Lu 811 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:05 Patrick De Wilde, le globe-trotter

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:00 Le HUSA renoue avec la victoire

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS