Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Joe Jackson, patriarche de la musique à la main de fer

Interrogé en 2010 par Oprah Winfrey, Joe Jackson avait reconnu avoir physiquement discipliné ses enfants arguant que c’était pour leur bien




Joe Jackson, patriarche de la musique à la main de fer
Le père de stars de la musique américaine Joe Jackson, dont la discipline de fer a forgé le succès de ses enfants tout en leur laissant de profonds stigmates, est décédé mercredi à 89 ans.
Jackson —dont l’enfant le plus célèbre, le roi de la pop Michael Jackson est mort en 2009— souffrait d’un cancer. Il avait subi plusieurs AVC, notamment en 2015 lorsqu’il se trouvait au Brésil pour un gala en son honneur.
Un des pères les plus connus et les plus marquants de l’histoire de la musique, l’ancien ouvrier de la sidérurgie à Gary (Indiana) a décelé tôt le talent musical de ses enfants, donnant naissance aux Jackson 5. Ce fut l’un des premiers groupes d’artistes noirs à obtenir un immense succès auprès du public blanc.
Le groupe, avec ses musiques entraînantes, a placé quatre chansons en tête du prestigieux classement américain Billboard Hot 100. Du haut de ses onze ans, Michael Jackson est même devenu le plus jeune chanteur à atteindre ce sommet en tant qu’interprète principal du tube “I Want You Back” (1969).
Mais il a révélé plus tard avoir grandi en étant terrorisé par son père, qui le fouettait régulièrement avec un ceinturon. Dans un entretien en 1993 avec la confidente des stars Oprah Winfrey, Michael Jackson avait fondu en larmes en évoquant ces violences mais avait aussi parlé de pardon.
Janet Jackson, benjamine de la famille et la plus célèbre de la fratrie après Michael, a raconté que son père insistait pour qu’elle l’appelle Joseph. Elle a dit avoir souffert d’une faible estime de soi en voyant la façon dont les autres pères étaient affectueux avec leur progéniture.
L’image de Joe Jackson s’est ternie davantage lorsque Michael, qui souffrait de fortes angoisses et de dépression, a succombé en 2009 à une overdose du puissant antalgique propofol et que le patriarche s’est servi de l’attention médiatique pour faire la promotion de son propre projet de maison de disques.
Interrogé en 2010 par Oprah Winfrey, Joe Jackson avait reconnu avoir physiquement discipliné ses enfants arguant que c’était pour leur bien. “ça les a maintenus hors de prison et les a maintenus dans le droit chemin”, avait-il justifié.
En 2013 sur CNN, il avait déclaré: “Je suis ravi d’avoir été dur, parce que regardez ce que j’ai obtenu. J’ai obtenu quelques enfants que tout le monde aimait à travers la planète”.
Son épouse Katherine l’a défendu en expliquant que battre les enfants était répandu chez les pères noirs de sa génération et de son milieu. Ils ont eu dix enfants et ont vécu 68 ans d’un mariage tumultueux, au cours duquel elle a souhaité divorcer avant de se rétracter. Elle a 88 ans.
Parmi leurs autres enfants figurent Jermaine et La Toya, qui ont eu une belle carrière musicale en solo.
Jackson a également eu une fille, Joh’Vonnie, fruit d’une longue liaison extra-conjugale.
Petit-fils d’un esclave, Joseph (Joe) Jackson est né dans le rural Etat de l’Arkansas d’un père tout aussi sans merci. Après le divorce de ses parents, il est parti vivre avec son père à Oakland (Californie) avant de rejoindre sa mère à l’adolescence dans la région de Chicago (Illinois).
Abandonnant ses ambitions de devenir un boxeur, il a trouvé du travail comme grutier dans une usine sidérurgique de Gary.
D’après la légende familiale, ses fils se faufilaient dans son placard lorsqu’il travaillait pour prendre sa guitare. Furieux un jour de découvrir une corde cassée, il avait demandé à Tito —troisième enfant— de prouver qu’il savait en jouer.
“Et lorsque j’ai commencé à jouer, il est resté bouche bée! Il m’a donné la guitare et m’a dit d’apprendre toutes les chansons que j’entendais à la radio”, a raconté Tito en 2017 au blogueur Malcolm Wyatt.
“Donc j’ai commencé à apprendre The Temptations et tout ça, jouant des titres comme +My Girl+ avec Jackie, Jermaine et moi-même qui chantions (...). ça s’est transformé en groupe... et le reste appartient à l’histoire”, a-t-il ajouté.
Joe Jackson a été le manager des Jackson 5 pour la totalité de leurs titres enregistrés chez Motown Records. Le patriarche s’est également occupé des débuts de la carrière de Janet.
Reste que malgré l’immense succès de ses enfants, sa fin de vie n’a pas été luxueuse. Michael, bien qu’il ait publiquement pardonné à son père, l’a notamment complètement écarté de son testament.
En 2012, l’ancien manager tout-puissant vendait des parfums estampillés Jackson dans un centre commercial à Las Vegas, ce qui a entraîné un litige car il ne détenait pas les droits pour utiliser le nom de Michael.

Vendredi 29 Juin 2018

Lu 399 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés