Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Intense programme de préparation pour le Onze national avant le test contre le Ghana


Le Onze national continue de peaufiner son programme de préparation au Complexe national de football Mohammed VI à Maâmora. Pour ce stage de concentration coïncidant avec les dates FIFA du mois de juin, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, avait prévu sept séances d’entraînement d’ici le jour de la tenue du premier match test contre le Ghana, le 8 courant à partir de 20 heures au Complexe Moulay Abdellah de Rabat. Le coup d’envoi des séances sera donné à 17 heures en présence de l’ensemble des joueurs retenus, exception faite pour Hakim Ziyech qui a reçu l’autorisation de décaler son arrivée, et ce après avoir remporté samedi dernier la Ligue des champions avec son club de Chelsea au détriment de Manchester City. Outre le match amical contre la sélection du Ghana, l’une des grosses pointures du football africain, l’équipe nationale aura à défier également le Burkina Faso, le 12 juin toujours au Complexe Moulay Abdellah. Deux matches amicaux qui revêtent une grande importance du fait qu’ils ont suppléé une échéance officielle, à savoir les éliminatoires du Mondial qatari reportées jusqu’au mois de septembre prochain. Pour ces rencontres, Vahid Halilhodzic a convoqué 26 éléments, rappelant à ce propos lors d’une conférence de presse que « ce stage est très important pour poursuivre le travail sur tous les points et détails ». Et d’ajouter que «nous avons programmé deux rencontres contre le Ghana et le Burkina Faso, au regard de leur force physique et leur bon classement FIFA », précisant par là même qu’ «affronter les équipes africaines nécessite un travail sur le plan mental et une action collective. Se mesurer à des équipes africaines en déplacement constitue toujours une source d’inquiétude car ces rencontres se déroulent dans des conditions différentes nécessitant une concentration et une présence physique au vu de la force physique et de la compétitivité des équipes adverses ». Qualifiée haut la main aux phases finales de la CAN camerounaise, après avoir hérité d’un groupe largement à sa portée, l’équipe nationale aura fort à faire cette fois-ci lors de sa campagne des éliminatoires pour la Coupe du monde. Elle évoluera au groupe I aux côtés des sélections de Guinée, Guinée-Bissau et du Soudan, sachant que seul le premier de la poule balisera son chemin pour le match barrage dont le vainqueur décrochera l’un des cinq tickets du Mondial attribués au continent africain. 

Mohamed Bouarab
Mercredi 2 Juin 2021

Lu 231 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:05 Patrick De Wilde, le globe-trotter

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:00 Le HUSA renoue avec la victoire

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS