Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite





Privés de primes de match
 
Les joueurs de l'équipe d'Ulubey évoluant en championnat amateur de Turquie ont été privés de la prime de match pour "n'avoir pas respecté", le week-end dernier, leurs adversaires du jour de Kabatasspor en les battant  par 20 à 0.
Les joueurs d'Ulubey avaient déjà scellé l'issue de ce match, joué à domicile entre deux équipes représentant leur municipalité, en inscrivant la moitié de leur moisson à la mi-temps (10-0) mais mal leur en prit de continuer à bombarder les filets adverses. 
Et alors qu'ils espéraient un petit bonus pour leur exploit en s'adjugeant également la tête du classement de la province d'Ordu (Nord-est), les joueurs ont été déçus après que le président du club, Cumhur Cuhadar, a déploré l'excès de zèle des siens en faisant montre d'irrespect de leurs hôtes et a refusé de leur allouer la prime promise.
"Il n'y avait pas de raison de doubler la mise. C'est une conduite impitoyable car il ne faut pas rabaisser l'adversaire", a-t-il expliqué à la presse pour justifier "la pénalisation" de ses joueurs. Une décision soutenue par le maire d'Ulubey, Isa Türkcan, rapporte l’AFP.
Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, le maire de la province d'Ordu Enver Yilmaz a été plus bienveillant en décidant de récompenser les joueurs de la municipalité de Kabatas afin de leur remonter le moral après ce score excessif.
"Vous pouvez marquer 3 ou même 5 buts contre l'adversaire, mais tout surplus est cruel", a affirmé le responsable local qui va convenir avec le maire de Kabatas de ce que toucheront les malheureux joueurs.

Libé
Lundi 21 Novembre 2016

Lu 398 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 15:28 Le diabète de type 2 favorisé par l’insomnie