Libération



Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Fans en colère




Des supporters de l’équipe allemande de Kaiserslautern (3e division) ont fait livrer cette semaine des milliers de paquets de cornflakes au siège de la Fédération allemande de football (DFB) pour exprimer leur colère après une décision arbitrale controversée.
“Nous sommes en train de compter les cornflakes”, a tweeté jeudi la DFB avec humour: “Les paquets dans leur emballage original seront remis par la #DFB à #Tafel Deutschland”, l’équivalent allemand des Restos du Coeur. Tout est parti d’une interview de fin de match le 2 septembre du joueur de Kaiserslautern Jan Löhmannsröben, rapidement devenue culte sur Internet: “Si ça c’est un arbitre, qu’il aille compter les cornflakes”, a-t-il lancé, au milieu d’une diatribe enflammée prononcée à chaud.
Une enquête de la DFB a été ouverte contre lui après cette interview, avec le risque d’une sanction. Ses fans, pour prendre sa défense, ont décidé de le prendre au mot et de faire livrer 1000 paquets de cornflakes à la DFB à Francfort, selon le quotidien Bild de jeudi, qui précise que 3000 autres paquets sont en route. Des supporters d’autres clubs ont également embrassé sa cause et envoyé leurs propres paquets, de sorte que les livraisons ont afflué ces derniers jours.
Alors que son équipe menait 1-0 contre Zwickau dans le temps additionnel, Löhmannsröben a provoqué un penalty pour une main dans la surface en levant un bras pour se protéger après avoir reçu un coup de coude au visage d’un attaquant adverse. Zwickau a transformé le penalty et égalisé à la 90+2e minute.

Vendredi 21 Septembre 2018

Lu 166 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.