Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Caché dans une valise



Caché dans une valise, il voyageait dans la soute d'un car et volait dans les autres bagages, puis son comparse le récupérait à l'arrivée à l'aéroport de Beauvais, dans le nord de la France: deux Roumains ont été condamnés lundi soir à plusieurs mois de prison ferme.
Depuis quelque temps, les passagers de la ligne de car entre la Porte Maillot à Paris et l'aéroport de Beauvais, d'où partent de nombreux vols à bas coût, "constataient que leurs effets étaient dérobés dans leurs bagages durant le trajet", a expliqué à l'AFP une source au sein de la police aux frontières.
Vendredi 13 octobre, sur le parking de la porte Maillot, un des chauffeurs de ces navettes constate qu'un des passagers est en train de charger dans la soute une valise marron de grande dimension dans laquelle il y avait des... mouvements.
Discrètement, le chauffeur, qui était au courant de la recrudescence des vols sur cette liaison, appelle le service de sûreté de l'aéroport de Beauvais, qui contacte à son tour la police.
A l'arrivée, un dispositif est mis en place et les policiers suivent la personne qui récupère la grosse valise marron, ainsi qu'un sac à dos noir.
"Dans le sac noir on découvre deux ordinateurs portables, des pièces de monnaie, divers objets de valeurs...", indique cette source tandis que dans la grosse valise les policiers retrouvent "un individu recroquevillé".
Le malfrat avait mis en place un stratagème pour ouvrir la valise de l'intérieur avec un lacet sur la fermeture éclair. Les deux hommes, âgés d'une quarantaine d'années, étaient déjà connus des services de police pour des faits de vol. L'un était sorti de prison le 2 octobre et l'autre était recherché pour une peine de six mois de prison à la suite d'affaires de vol.
Jugés en comparution immédiate lundi, ils ont été condamnés à huit mois de prison ferme (pour celui qui se mettait dans la valise) et douze mois de prison ferme pour son complice, et ont été tous deux écroués, a indiqué à l'AFP le parquet de Beauvais.
La différence entre les peines s'explique par leurs antécédents judiciaires, a précisé Florent Boura, procureur de Beauvais.
Selon le magistrat, ce modus operandi "n'est pas totalement isolé: il est relativement connu (des services de police, ndlr), même s'il n'est pas répandu".

Mardi 24 Octobre 2017

Lu 862 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS