Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : ​Mystère autour d’un skieur




Insolite : ​Mystère autour  d’un skieur


La police italienne a lancé jeudi un appel sur Facebook pour tenter d’identifier le corps d’un skieur, probablement Français, décédé il y a une soixantaine d’années et retrouvé il y a 13 ans.
Le corps avait été retrouvé en juillet 2005 à une altitude de 3.100 mètres dans le Val d’Aoste, au nord de l’Italie, à la frontière avec la France.
Le corps est celui d’”un homme d’environ 30 ans, faisant 1,65 m et qui portait sur sa chemise des initiales MM”, indique un communiqué de la police.
Le skieur inconnu avait dans sa poche, entre autres, une pièce de monnaie de cinq lires, battues entre 1946 et 1950. Il avait aussi des skis de marque Rossignol, un modèle fabriqué dans les années 40 et 50 et réservé à de bons skieurs.
Mais surtout, il avait une montre Omega. “Vendu le 8 février 1950, cet objet (la montre, ndlr) était destiné aux colonies françaises comme la Tunisie, l’Algérie et le Maroc, faisant penser que, selon toute vraisemblance, le skieur sans identité pourrait être de nationalité française”, poursuit le communiqué, qui précise que l’homme, myope, portait des lunettes.
Les policiers estiment qu’il est mort “pas avant l’hiver 1950” et que d’autres objets lui appartenant “font penser que l’homme était aisé et probablement pas Italien et que pour cette raison les recherches en Italie n’ont donné aucun résultat”.
La police lance donc un appel à “quiconque pourrait à partir de ces objets, se souvenir d’un père, frère, grand-père ou ami” qui pourrait l’aider à résoudre ce mystère.

Libé
Samedi 7 Juillet 2018

Lu 51 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.