Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Idris Elba et sa femme, ambassadeurs de bonne volonté de l'Onu face à la pandémie




Idris Elba et sa femme, ambassadeurs de bonne volonté de l'Onu face à la pandémie
L'acteur britannique Idris Elba et sa femme Sabrina ont apporté leur soutien au Fonds onusien Fida qui lance un nouvel outil financier pour aider les populations rurales des pays pauvres à faire face aux conséquences économiques de la pandémie due au coronavirus, annonce le Fida lundi. "Tant que l'épidémie se poursuivra au niveau local, elle menacera l'ensemble de la population mondiale. Le Fida doit être davantage soutenu dans son action indispensable au fonctionnement des systèmes alimentaires dans les zones rurales" a déclaré l'acteur dans un communiqué transmis par l'agence onusienne spécialisée dans le soutien aux petits agriculteurs des pays pauvres. L'acteur, déjà engagé aux côtés de l'Onu dans la lutte contre la fièvre Ebola, s'est rendu en décembre en Sierra Leone avec son épouse Sabrina Dhowre Elba, actrice et mannequin, également ambassadrice de bonne volonté du Fida, pour témoigner de projets locaux de développement agricole, notamment des banques d'agriculteurs, soutenus par cette agence de l'Onu durant l'épidémie d'Ebola.
Idris Elba est né et a grandi en Grande-Bretagne d'un père sierra-léonais et d'une mère ghanéenne. Il a obtenu la nationalité sierra-léonaise fin 219. Le nouveau fonds du Fida qu'il soutient, d'un montant initial de 40 millions de dollars pouvant aller jusqu'à 250 millions, doit aider à éviter qu'une crise alimentaire ne double la crise sanitaire actuelle. "Nous devons agir dès maintenant pour éviter que cette crise sanitaire ne devienne une crise alimentaire", a déclaré à l'AFP le président du Fida, Gilbert F. Houngbo. Il craint que les retombées de la pandémie plongent davantage les familles rurales dans la pauvreté et la faim. Il s'inquiète particulièrement des ruptures de chaînes logistiques dues aux limitations de circulation imposées par l'épidémie.

 

Mardi 21 Avril 2020

Lu 168 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif