Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse de 6,8% du RNPG de Delattre Levivier Maroc

Le spécialiste de la construction métallique lourde




Delattre Levivier Maroc (DLM), le spécialiste de la construction métallique lourde, a réalisé, en 2016, un résultat net part du Groupe (RNPG) en progression de 6,8% à 11,74 millions de dirhams (MDH), a annoncé, récemment à Casablanca, son président directeur général, Eric Cecconello.
Cette variation est imputable à une part des minoritaires, 604 mille dirhams (KDH), largement inférieure à celle de l’année 2015 (2,10 MDH), a souligné M. Cecconello lors de la présentation à la Bourse de Casablanca des résultats du Groupe au titre de l’exercice 2016. Pour sa part, rapporte la MAP, le résultat net consolidé ressort en "baisse maîtrisée" de 3,6% à 12,39 MDH, tandis que le résultat d’exploitation en léger recul de 1,3% s’établit à 55,42 MDH, contre 56,16 MDH en 2015, a-t-il ajouté.
Dans une conjoncture régionale peu favorable, le chiffre d'affaires (CA) se replie de 38% à 637,5 MDH, principalement à cause du changement de méthode de comptabilisation de ce dernier qui passe de l'achèvement à l'avancement ainsi que du report de consolidation d'une grande partie du CA réalisé par le Groupe, poursuit la même source. La production affiche, quant à elle, une progression de 4,6% par rapport à l'exercice précédent à 598 MDH, a-t-elle relevé. Sur le plan opérationnel, les résultats du Groupe laissent apparaître une marge opérationnelle (MOP) en appréciation de 1,8 point à +8,86% et un résultat financier en amélioration à -29,85 MDH, contre -34,01 MDH en 2015. Les charges d’intérêts, elles, diminuent de -4,57 MDH, malgré un contexte difficile.
Durant l’exercice 2016, le Groupe s’est engagé, dans un nombre important de projets pour le compte de ses clients, dont la facturation ne sera effectuée qu’au cours de l’exercice 2017. Cela se traduit, selon DLM, par un poste client au passif important, auquel s’ajoute un stock important de travaux en cours de contrat à l’achèvement. Une partie de la dette à court terme, 60 MDH, a été restructurée et passée à moyen terme. S’agissant de la trésorerie nette, elle ressort en hausse de 22% de plus qu’en 2015, et ce malgré la dégradation des délais de paiement qui marque le contexte national.
Le fonds de roulement (FR) marque, de son côté, une augmentation de 284% à 119,18 MDH, tandis que le compte client s’élève à 369 jours de production. Pour ce qui est des réalisations financières en social, elles font ressortir un CA en baisse de 31,2% à 521,32 MDH et un résultat net en retrait de 13% à 11,5 MDH. En termes de perspectives, DLM devrait compter sur un CA sécurisé à reporter sur les deux prochains exercices de 1,81 milliard de dirhams (MMDH), qui est de 57,8% supérieur par rapport à 2015, ainsi qu'un carnet de commandes de 2,46 MMDH à fin 2016, dont 1,26 MMDH en 2015.
La prise de commandes consolidée ressort, quant à elle, à 1,47 MMDH, soit une progression de 100% par rapport à 2015. Une performance attribuable notamment à la signature, durant le premier semestre 2016, d'un important contrat avec l'Office chérifien des phosphates (OCP), d'une valeur de 617 MDH.
Le leader mondial des phosphates et dérivés a confié à DLM le projet de réalisation d'une unité industrielle de fusion-filtration de soufre clé en main, pour une production quotidienne de 12.000 tonnes de soufre liquide. Un projet que le Groupe entend réaliser en 20 mois.
Compte tenu de ces résultats, le Conseil d'administration proposera lors de la prochaine assemblée générale ordinaire, devant se tenir le 18 mai 2017, la distribution d'un dividende par action (DPA) de 5,5 dirhams, idem qu'en 2015.

Mardi 11 Avril 2017

Lu 849 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >