LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gagner sans forcément séduire

Le Onze national en fait sa marque de fabrique

Dimanche 14 Novembre 2021

Gagner sans forcément séduire
On croyait l’équipe nationale enfin sur le chemin vertueux de la stabilité. En octobre, Vahid Halilhodzic semblait, pour la première fois de son mandat, avoir jeté son dévolu sur une stratégie et un système de jeu avec un milieu en losange. Sauf que la victoire face au Soudan (3-0), vendredi soir à Rabat, a balayé les acquis et confirmé les doutes et tâtonnements du Bosnien. En déployant son onze dans un 4-3-3, il a pris tout le monde à contre-pied, y compris ses joueurs. Donnant la fâcheuse impression que l’équipe nationale s’est transformée en un laboratoire d’expériences tactiques.

Sur la pelouse du Complexe Moulay Abdellah, il y a eu du bon. Un succès, le cinquième d’affilée dans ces matchs qualificatifs pour les barrages de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Une défense hermétique malgré quelques sauts de concentration. Un trio (Barkok, Amrabat, Louza) dans l’entrejeu travailleur et qui a gratté des ballons à foison. Mais il y a eu aussi du moins bon pour ne pas dire du mauvais. Les automatismes et les repères trouvés lors de la précédente fenêtre internationale, que ce soit en termes de composition d’équipe ou d’animation offensive autour d’un milieu en losange, qui semblaient d’ailleurs adaptés aux qualités des joueurs de l’EN, sont passés à la trappe.

Certes, la soirée de vendredi n’était pas infamante. Ryan Mmaee a poursuivi son opération séduction et a encore une fois mis tout le monde d’accord, après son doublé plein d’assurance et de sang-froid (3’ et 62’). Imran Louza a également fait forte impression par son implication défensive dans le harcèlement du porteur et sa capacité à boucher les trous et compenser les déséquilibres en phase de transition défensive. Une prestation couronnée par un but quelque peu chanceux dans les arrêts de jeu (93’). Mais si l’on met de côté ces deux éclairs dans la nuit de vendredi, l’EN n’a franchement pas brillé.

Le trio offensif qui avait fait tant de dégâts dans la défense de la Guinée-Bissau n’a pas été reconduit contre le Soudan. El Kaabi et Chahir ciraient le banc, pendant que Boufal et Munir jouaient avec les nerfs des téléspectateurs. Ce n’est pas tant le manque de complémentarité de ces derniers qui a sauté aux yeux, mais plutôt le nombre incalculable de ballons perdus, à mille lieues des promesses qu’ils sont censés incarner. Et dire que l’EN a fait des mains et des pieds pour rendre éligible un joueur, Munir en l’occurrence, somme toute moyen et qui ne mérite pas autant d’attention et encore moins une place dans le onze initial.

Il est vrai que les Soudanais n’ont pas fait dans la dentelle. Hargneux et agressifs, parfois à la limite du tolérable, les hommes d’Hubert Velud, derniers du groupe I (2 points), n’ont pas laissé d’espace au trio d’attaque marocain. Mais au fond, si Mmaee a marqué un doublé, c’est qu’il a certainement fait plus que ses deux compères offensifs. Munir était positionné ailier droit, mais il n’a jamais mordu la ligne pour étirer le bloc adverse. Idem pour Boufal. Les deux se sont un peu marché sur les pieds en cherchant systématiquement à repiquer dans l’axe. Soit tout le contraire de ce qui est conseillé face à un bloc bas et compact. Au moins de manière sporadique.

Mais faut-il pour autant les incriminer ? Pas vraiment. Les circuits de passes préférentiels observés en octobre ne pouvaient être reproduits à cause du changement de système voulu par Vahid Halilhodzic. En l’absence de repères dans l’animation offensive, quoi de plus normal que l’équipe nationale soit dans l’incapacité de faire trois passes consécutives.

D’autant que son trio au milieu de terrain n’est composé d’aucun joueur créatif. Amrabat, Louza et Barkok sont des joueurs de devoir avant tout et non pas des artistes ou des dynamiteurs de jeu capables de casser des lignes par la passe ou ballon au pied, même si le premier nommé a été l’auteur d’une passe décisive.

On force un peu le trait, mais c’est l’impression laissée par la prestation du Onze national vendredi. Efficace mais ennuyeux. Une sorte d’encéphalogramme plat qui laisse peu de place à l’excitation ou l’enthousiasme. Encore heureux que les Soudanais aient raté les quelques occasions offertes par la défense marocaine par manque de justesse. Fait rare, le Soudan a eu une balle d’égalisation sur coup franc indirect dans la surface de réparation, après une passe en retrait mal assurée de Saiss pour Bounou, qui n’a eu d’autre choix que d’arrêter le ballon de la main pour qu’il ne finisse pas son chemin au fond des filets.

Si l’EN veut croire en une qualification à la prochaine Coupe du monde au Qatar, il faut avoir de l’optimisme en réserve. Jusqu’à  présent, l’équipe nationale ne présente pas assez de garanties collectives pour prétendre se qualifier au Mondial comme dans du coton. Mais en attendant, c’est la Guinée qui attend les Lions de l’Atlas mardi prochain au Complexe sportif Mohammed V à Casablanca. Objectif ? Poursuivre une campagne de qualification impeccable à défaut d’être spectaculaire.

 

Chady Chaabi

Lu 1746 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe












Inscription à la newsletter