LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Euro-2024 : Un groupe de la mort avec l'Italie et l'Espagne

Lundi 4 Décembre 2023

L'Italie (2021) et l'Espagne (2008 et 2012), lauréates de trois des quatre dernières éditions, s'affronteront dès le premier tour de l'Euro-2024 dans un groupe relevé, comprenant également la Croatie de Luka Modric, selon le tirage au sort, clément avec l'Angleterre mais pas la France.

C'est dans la Philharmonie de l'Elbe de Hambourg que le sort a livré son verdict samedi en début de soirée, et il n'a pas été tendre avec l'Italie, tenante du titre mais qui a péniblement composté son billet pour l'Euro-2024 (14 juin-14 juillet), au bout du suspense lors de la dernière journée de qualification.

Dans la salle, le sélectionneur Luciano Spalletti, nommé fin août en remplacement de Roberto Mancini, parti à la surprise générale présider aux destinées de la sélection saoudienne, a tenté de rester impassible, lâchant toutefois un petit rictus au moment où son équipe a été appelée à intégrer le groupe B, devenu sur le papier celui dit "de la mort". Son équipe n'aura pas le privilège de profiter d'un premier tour pour peaufiner les réglages.
L'Espagne, mis à part une défaite au début des qualifications contre l'Ecosse, a survolé son groupe pour assurer sa présence en Allemagne et s'avance en premier outsider derrière les favoris, la France, l'Angleterre et le Portugal.

Le choc entre l'Italie et l'Espagne, affiche de la finale de l'Euro-2012 remportée par la Roja, du huitième de finale de l'Euro-2016 à l'avantage de la Nazionale et de la demi-finale de l'Euro-2021 encore une fois victorieuse pour les Italiens, se déroulera le 20 juin à Gelsenkirchen.

Derrière les deux nations phares du football européen (3 titres pour l'Espagne, 2 pour l'Italie), la Croatie emmenée par son inusable milieu de terrain de génie Luka Modric, voudra également avoir son mot à dire. L'Albanie aura bien du mal à exister, même si elle a dominé son groupe de qualifications aux dépens de la République tchèque, obligeant la Pologne de Robert Lewandowski à en passer par des barrages.

S'ils en sortent qualifiés, à l'issue des deux joutes programmées les 21 et 26 mars, les Polonais viendront rendre le groupe D de l'équipe de France encore plus compliqué qu'il ne l'est déjà.  Mbappé et les siens ont en effet hérité des Pays-Bas, qu'ils ont certes battus à deux reprises lors de la phase de qualification, et de l'Autriche pour leur entrée dans la compétition.

Egalement favorite de cet Euro (14 juin-14 juillet), l'Angleterre de Harry Kane et Jude Bellingham retrouvera le Danemark le 20 juin à Francfort, pour un remake de la demi-finale de l'Euro-2021 difficilement gagnée par les Three Lions en prolongations. Elle devrait avoir plus de marge encore contre la Slovénie et la Serbie.

Troisième cador européen, du fait de son palmarès (champion d'Europe en 2016) et de son impeccable parcours de qualification (10 victoires en 10 matches), le Portugal de Cristiano Ronaldo a été épargné par le sort. Il affrontera la République tchèque, la Turquie et un barragiste issue de la voie C, la plus faible (Géorgie, Luxembourg, Grèce ou Kazakhstan).
Enfin, l'Allemagne, pays hôte, s'en sort bien avec un tirage qui lui a réservé l'Ecosse pour le match d'ouverture le 14 juin à Munich. La Mannschaft, en profonde crise depuis plusieurs années, enchaînera avec la Hongrie et la Suisse.

"Ce sera un joli début à Munich contre les Ecossais et les autres rencontres seront aussi passionnantes. Ce n'est pas un groupe +de la mort+, mais c'est un bon groupe", a réagi le sélectionneur de l'Allemagne Julian Nagelsmann, nommé fin septembre après la mise à l'écart de Hansi Flick.

Composition des six groupes

- Groupe A : Allemagne, Hongrie, Ecosse, Suisse
- Groupe B : Espagne, Albanie, Croatie, Italie
- Groupe C : Angleterre, Danemark, Slovénie, Serbie
- Groupe D : France, Autriche, Pays-Bas, un barragiste (Pologne, Estonie, pays de Galles ou Finlande)
- Groupe E : Belgique, Roumanie, Slovaquie, un barragiste (Israël, Islande, Bosnie ou Ukraine)
- Groupe F : Portugal, Turquie, République tchèque, un barragiste (Géorgie, Luxembourg, Grèce ou Kazakhstan)

Libé

Lu 498 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe











Inscription à la newsletter