Dutch et Razzlekha: Les “Bonnie and Clyde ” du bitcoin


Libé
Jeudi 10 Février 2022

Ils se faisaient appeler Dutch et Razzlekhan, mais Internet a choisi de les rebaptiser "les Bonnie et Clyde" des années 2020 après leur arrestation liée à un vol spectaculaire de cryptomonnaie.

Il ya Lichtenstein, 34 ans, et sa femme Heather Morgan, 31 ans, ont été interpellés mardi matin à New York et un juge a ordonné dans la nuit leur maintien en détention jusqu'à une prochaine audience en fin de semaine.
Il ya Lichtenstein et sa femme Heather Morgan ont été interpellés à NewYork et un juge a ordonné leur maintien en détention jusqu 'à une prochaine audience
La justice américaine les soupçonne de recel et blanchiment de bitcoins volés à la plateforme d'échanges virtuels Bitfinex en 2016. Juste avant de les arrêter, les enquêteurs ont récupéré 94.000 bitcoins estimés à 3,6 milliards de dollars, une saisie record.
Selon les procureurs, ce magot se trouvait sur un portefeuille virtuel contrôlé par Ilya Lichtenstein.

Le reste du butin a été blanchi via une série de transactions complexes, impliquant des programmes informatiques, la conversion en d'autres monnaies virtuelles et des comptes bancaires ouverts sous de fausses identités, précise l'acte d'accusation.

Plus que les prouesses financières et technologiques du couple, les réseaux sociaux se passionnaient mercredi pour les clips vidéo de la rappeuse Heather Morgan, alias Razzlekhan.

La chaîne YouTube de la jeune femme n'est plus accessible mais des extraits, largement partagés, restent visibles en ligne. "Je suis le putain de crocodile de Wall Street", chante-t-elle d'une voix haut perchée en parodiant, jusqu'à l'absurde, les poncifs du style (danse lascive, veste en or...).

Dans une tribune publiée en 2019 par le magazine Forbes -- pour qui elle a écrit pendant plusieurs années --, elle explique avoir souffert dans sa jeunesse d'un problème d'élocution et avoir été moquée pour son timbre de voix, mais s'être lancée dans le rap après un "burn-out" professionnel.
Dans d'autres témoignages en ligne, elle évoque des étapes de sa vie, dont il est difficile de vérifier la véracité.

 Un article mentionne ainsi une fuite du Brésil après la découverte de l'infidélité d'un mari épousé très jeune. D'autres citent la création, à 23 ans, d'une entreprise spécialisée dans les emails "froids", une technique de prospection commerciale qui, selon elle, l'a enrichie.

 Mais son compte Facebook donne l'image d'une grande adolescente, avec des messages sur son chat et ses meilleures amies, des selfies de grimaces et des réflexions inspirées comme "On est tous des putains d'imposteurs, alors ne soyez pas trop durs avec vous-mêmes".

 Dans le même mélange des genres, son mari Ilya Lichtenstein, un Russo-Américain surnommé "Dutch", se présente sur les réseaux sociaux comme un "entrepreneur dans la tech, codeur et investisseur", et raconte avoir loué des écrans de publicité géants sur Times Square pour la demander en mariage.

"Je savais qu'il fallait que je fasse quelque chose de mémorable qui montre combien j'aime et apprécie la vraie Heather, pas juste l'entrepreneure teigneuse mais aussi la créatrice ultra-bizarre", explique le jeune homme, qui affiche lui un style de "geek".
Dutch et Razzlekhan encourent 25 ans de prison pour leur cybercrime présumé
Peu compréhensibles pour les non initiés, ses tweets parlent de finance virtuelle ou de NFT (des certificats d'authenticité associés à des objets virtuels). Un message de novembre critique un article sur les cryptomonnaies qui ne donne pas de conseils pour sécuriser les transactions.

Dans la même veine, son épouse partageait en 2020 avec les lecteurs de Forbes ses "conseils d'experte pour protéger une entreprise des cybercriminels".
Aujourd'hui, Dutch et Razzlekhan encourent 25 ans de prison pour leur cybercrime présumé.


Lu 1862 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.