Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Aggravation du déficit commercial de 1,4% à fin octobre
Les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués par une aggravation du déficit de la balance commerciale de 1,4% durant les dix premiers mois de 2017, atteignant 154,4 milliards de dirhams (MMDH) contre 152,3 MMDH un an auparavant, selon les données de l'Office des changes. 
Les importations ont atteint 355,7 MMDH en hausse de 5,7% et les exportations ont progressé de 9,3% pour se chiffrer à 201,3 MMDH, ressort-il des indicateurs préliminaires des échanges extérieurs pour le mois d'octobre. 
L'accroissement des importations s'explique en partie par la hausse de la facture des produits énergétiques de 28,2%, des produits bruts de 13%, des produits finis de consommation de 4% et des demi-produits de 3,4%, relève la même source. 
Les produits alimentaires ont, quant à eux, accusé une baisse de 2,9%. Pour ce qui est de l'évolution des exportations, elle s'explique notamment par la hausse des ventes de la quasi-totalité des secteurs, principalement ceux de l'aéronautique (+15,6%), des phosphates et dérivés (+11,6%), de l'agriculture et l'agro-alimentaire (+9,5%), du textile et cuir (+6,6%), de l'automobile (+5,5%), de l'électronique (4,9%) et de l'industrie pharmaceutique (+4%), souligne l'Office des changes. 

Une conférence internationale sur la finance entrepreneuriale à Agadir
Une conférence internationale sur la finance entrepreneuriale se déroule, les 4 et 5 décembre à Agadir, avec la participation d’experts et universitaires provenant de 12 pays, ont annoncé les organisateurs. 
Placé sous le thème  « La finance islamique et le développement durable : vers un nouvel écosystème de création de valeur», ce conclave est organisé par l’Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG) d’Agadir en collaboration notamment avec le Centre international de l’économie islamique. 
Près de 130 intervenants provenant de l’Arabie Saoudite, l’Algérie, l’Egypte, la Malaisie, l’Iraq, la France, du Yémen, du Soudan, de l'Indonésie, la Turquie, du Canada ainsi que le Maroc prennent part aux débats de ce forum, précise un communiqué parvenu à la MAP. Cette manifestation internationale a pour objectifs majeurs, indique-t-on, de discuter et partager des expériences régionales et internationales significatives dans le domaine du développement durable et la contribution de la finance islamique, de sensibiliser les entreprises, les hommes d’affaires et les investisseurs à l’importance du développement durable et de présenter l’état d’avancement des recherches scientifiques ayant pour objectif de rediriger les investissements dans la finance islamique vers le financement des projets contribuant au développement durable.
La conférence est organisée avec le soutien scientifique de plusieurs institutions, dont le Laboratoire de recherche en entrepreneuriat, finance et audit.


Libé
Lundi 4 Décembre 2017

Lu 608 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures