Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Baisse du déficit budgétaire à fin septembre

Le déficit budgétaire a reculé de 13,1% lors des neufs premiers mois de 2017 par rapport à la même période de l'année précédente pour se solder à 22,8 milliards de dirhams (MMDH), selon les derniers indicateurs de Bank Al-Maghrib.
Les recettes ordinaires ont progressé de 3,5% à 184,4 MMDH, recouvrant une augmentation de 6,1% des recettes fiscales et une baisse de 21,6% de celles non fiscales, d’après la même source.
Pour ce qui est des dépenses globales, elles se sont alourdies de 1,3% à 213,2 MMDH, avec un accroissement des dépenses de fonctionnement de 1% à 120,1 MMDH et de la charge de compensation de 34% à 11,5 MMDH.
En revanche, note la même source, les dépenses en intérêts de la dette se sont allégées de 4,1% à 21,5 MMDH et celles d’investissement de 3,7 % à 42,1 MMDH.
Tenant compte de la réduction des arriérés de paiement d’un montant de 5,9 MMDH, le Trésor a dégagé un déficit de caisse de 28,7 MMDH, en creusement de 25,1% par rapport à la même période de 2016.
Bank Al-Maghrib souligne à ce propos que ce besoin ainsi que le flux net extérieur négatif de 1,8 MMDH ont été couverts par des ressources intérieures d’un montant de 30,5 MMDH contre 19,8 MMDH un an auparavant.

Baisse des taux d'intérêt des crédits immobiliers

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont reculé de 16 points de base pour se chiffrer à 5,09%, selon les derniers indicateurs hebdomadaires de Bank Al-Maghrib.
Les taux d’intérêt des crédits à la consommation ont également connu une baisse de 7 points à 6,60%, indique la même source.
Bank Al-Maghrib relève en outre que le taux moyen pondéré global a augmenté de 34 points de base au troisième trimestre 2017 pour s’établir à 5,60%. Ce niveau des taux débiteurs reflète les hausses de 46 points du taux des facilités de trésorerie à 5,69 % et de 25 points du celui des prêts à l’équipement à 5,14 %, précise la Banque centrale.
Bank Al-Maghrib signale d’autre part que les taux de rémunération des dépôts à un an sont restés quasi-stables à 3,09% en septembre alors que ceux à 6 mois ont enregistré une légère baisse de 5 points de base pour s’établir à 2,78%.
La même source rappelle en outre que le taux minimum de la rémunération des comptes sur carnet a été fixé pour le deuxième semestre de l’année 2017 à 1,86%, en augmentation de 5 points de base par rapport aux six précédents mois.

Mercredi 29 Novembre 2017

Lu 935 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés