Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Deux distinctions pour les filiales du Groupe
Attijariwafa bank en Côte d'Ivoire et au Sénégal


Les deux filiales du Groupe Attijariwafa bank en Côte d’Ivoire et au Sénégal, respectivement la Société ivoirienne de banque (SIB) et la CBAO, ont été désignées premiers SVT (spécialistes en valeurs de Trésor) dans leur pays de présence, apprend-on auprès du Groupe.
Le classement est publié par l’Agence UEMOA-Titres, organe de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), en charge des émissions et gestion des titres publics, précise un communiqué du Groupe Attijariwafa bank.  L’activité SVT consiste en l’animation du marché primaire et secondaire des émissions des titres souverains ainsi que l’accompagnement d’une part, des Etats dans l’optimisation des levées de fonds et, d’autre part, des investisseurs dans le choix des meilleures opportunités de placement.  A cette occasion, le responsable régional des activités de marché du Groupe Attijariwafa pour la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), Halim Abid a précisé que ce "classement récompense les efforts du Groupe Attijariwafa bank visant le développement d’un marché de dette souveraine efficient". En 2017 le volume des transactions sur le marché primaire des titres souverains dans la zone UEMOA a dépassé 4.5 milliards d’euros, ce qui confirme l’enjeu d’avoir un marché structuré, capable de répondre aux attentes des émetteurs et des investisseurs qu’ils soient régionaux ou internationaux, a-t-il fait observer.
M. Abid a, par ailleurs, relevé que cette distinction est le "fruit de la confiance de nos clients et partenaires à qui nous tenons à exprimer nos vives remerciements et notre engagement à maintenir leurs priorités au centre de notre réflexion".

L’aéroport international Essaouira-Mogador affiche une hausse de son trafic aérien durant les neuf premiers mois

Le nombre de passagers ayant transité par l'aéroport international d’Essaouira-Mogador durant les neuf premiers mois de 2018, a enregistré une hausse de 19,68%, et ce, comparativement à la même période de l’année écoulée, indique le dernier rapport de l’Office national des aéroports (ONDA).
En chiffres, ce pourcentage correspond à un cumul de l’ordre de 73.358 passagers ayant transité par cette plateforme aéroportuaire durant les neuf premiers mois de l’année en cours, contre 61.293 passagers enregistrés durant la même période de l’année précédente, précise-t-on de même source.
Pour le seul mois de septembre dernier, le nombre de passagers enregistré au niveau de cet aéroport a atteint 9.353 voyageurs, contre seulement 8.123 durant la même période de l’année 2017, soit une hausse de 15,14%, lit-on dans le document.
A rappeler que l’aéroport international d’Essaouira-Mogador a enregistré durant l’année 2017 une croissance de 22,58%, correspondant à 83.324 passagers, contre seulement 67.977 au titre de l’année 2016.
La tendance haussière enregistrée au niveau de cet aéroport s’explique par la fluidité des procédures de transit des passagers, et la garantie des conditions de confort en raison de la mise en place d’équipements ultramodernes qui répondent parfaitement aux standards mondiaux les plus exigeants en matière de sécurité et de sûreté.

 

Mercredi 31 Octobre 2018

Lu 296 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.