Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des mammouths sous l’aéroport de Mexico




Au Mexique, creuser les fondations d'un nouvel aéroport réserve parfois des surprises: la découverte des ossements d'une centaine de mammouths et autres animaux surgis de la nuit des temps préhistoriques.

Ils ont entre 10.000 et 25.000 ans. Ils gisent dans le périmètre choisi par les autorités mexicaines pour ériger le nouvel aéroport, très attendu, de la capitale fédérale, Mexico.

Les premières découvertes ont été faites en octobre de l'année dernière sur la base de l'armée de l'air mexicaine de Santa Lucia à Zumpango, dans la banlieue de Mexico, site du prochain aéroport international.

Deux de ces spécimens ont été trouvés là où sera stocké le carburant, explique à l'AFP le capitaine Jesús Cantoral, chef de l'équipe de sauvetage archéologique et paléontologique du site.

Selon lui, l'un est presque entièrement conservé car il ne lui manque qu'une défense. Une douzaine d'ouvriers et de spécialistes travaillent à déterrer les os de l'un des animaux et veillent à faire en sorte que le monticule de terre qui soutient l'autre ne s'effondre pas. Cette découverte inattendue a par la force des choses ralenti les travaux de l'aéroport, un projet phare du président Andrés Manuel López Obrador qui s'était engagé à l'inaugurer en mars 2022. Pourtant, des dizaines de camions et de pelleteuses continuent de labourer le sol, comme des milliers d'ouvriers de chantier, faisant fi des ossements dispersés sur le site.

Ce que contredisent les autorités qui affirment qu'elles maintiennent une étroite surveillance pour s'assurer que les restes soient préservés.

"Une surveillance constante a été maintenue et à ce jour, nous avons 194 points de découverte. Plus de 100 mammouths, de chameaux, de chevaux, de bisons, de poissons, d'oiseaux, d'antilopes et de rongeurs ont été retrouvés", détaille Cantoral.

Des chercheurs estiment que le nombre élevé de restes d'animaux préhistoriques sur le site s'explique par la présence autrefois du lac Xaltocan, riche en eau et en nourriture pour les animaux.

"Ici, il y avait beaucoup de ressources naturelles, assez pour plusieurs générations", explique l'archéologue Araceli Yáñez, responsable de la zone où se trouvent les deux mammouths.

Le spécialiste ajoute qu'en hiver, le terrain est devenu boueux, ce qui a provoqué l'enlisement d'énormes animaux comme les mammouths qui sont morts de faim, ce qui a permis de retrouver certains spécimens presque entièrement conservés.

Dans la municipalité voisine de Tultepec, il y a un petit musée dédié aux restes des mammouths qui y ont été découverts, et en novembre dernier, les restes de 14 autres pachydermes préhistoriques ont été déterrés.

Le gouvernement a commencé la construction du nouvel aéroport sur la base militaire de Santa Lucia en 2019 après avoir annulé le projet en construction dans la région de Texcoco - entamé par président Enrique Peña Nieto (2012-2018) - pour cause de corruption et de gaspillage de ressources.

L'administration de M. López Obrador a chargé l'armée mexicaine du nouveau chantier.

"A ces travaux s'ajoutera la construction d'un autre musée consacré aux restes de mammouths et d'autres animaux trouvés dans la région", indique le capitaine Jesús Cantoral.

L'équipe d'esport de David Beckham veut entrer en Bourse

L' équipe de jeux vidéos en ligne soutenue par David Beckham, Guild Esports, a annoncé mercredi un projet d'introduction en Bourse à Londres afin de lever des fonds pour recruter de nouveaux joueurs professionnels dans ce secteur en plein essor.

Guild Esports a été lancée il y a seulement quelques mois avec parmi ses fondateurs l'exstar du football britannique qui détient une part minoritaire.

L'équipe vise avant tout des jeux en ligne très populaires comme celui de tir Counter Strike, de survie Fortnite, de football Fifa ou Rocket League, qui met en scène des voitures jouant au foot.

L'objectif pour Guild Esports est de constituer des équipes compétitives, sur le modèle des clubs de football de la prestigieuse Premier League. L'esport ou sport électronique désigne la pratique compétitive des jeux vidéos. Le secteur s'est professionnalisé ces dernières années et de nombreux joueurs dans le monde vivent désormais de cette activité. Selon des estimations citées par la société, le marché pourra valoir un milliard de dollars cette année et 1,5 milliard d'ici 2023. Guild Esports compte lever 20 millions de livres sur le marché londonien, pour une valorisation de 50 millions de livres.

"La popularité grandissante dans le monde de l'esport a permis à plusieurs franchises de monétiser leurs activités, grâce à des partenariats, du commerce, des produits sous licence, de la diffusion en ligne ou des tournois", résume Carleton Curtis, président exécutif de Guild Esports.

Cette dernière "sera la première franchise d'esport à rejoindre le marché boursier londonien, ce qui nous permettra d'atteindre notre ambition de devenir l'une des 10 premières franchises au monde d'ici trois ans", selon lui. 

Libé
Dimanche 13 Septembre 2020

Lu 419 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 15:28 Le diabète de type 2 favorisé par l’insomnie