Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des chefs d'entreprises polonais en quête d'opportunités d'affaires à Dakhla


Des chefs d'entreprises polonais en quête d'opportunités d'affaires à Dakhla
Des chefs d’entreprises polonais ont tenu, mercredi à Dakhla, des rencontres B2B avec des investisseurs et des responsables locaux en vue d'explorer les opportunités d’investissement qu’offre cette région. La deuxième étape de la mission économique d’entreprises privées polonaises après celle de Laâyoune, initiée par le Centre régional d’investissement (CRI) et l'ambassade du Maroc à Varsovie, vise à informer les membres de la délégation économique des efforts de développements consentis par le Maroc au Sahara et des grands projets d’infrastructures réalisés dans différents secteurs à la faveur du nouveau modèle de développement des provinces du Sud.

A cette occasion, les acteurs économiques et chefs d’entreprises polonais ont débattu des opportunités d’investissements et d’affaires dans différents secteurs productifs de la région de DakhlaOued Eddahab, tels que l’agro-industrie, le tourisme, la pêche et les énergies renouvelables.

Ainsi, ils ont fait part du grand intérêt qu’ils portent à cette région et de leur souhait de contribuer à la dynamique économique locale, en saisissant les différentes opportunités d’investissement. S’exprimant à cette occasion, l’ambassadeur du Maroc en Pologne, Abderrahim Atmoun, a souligné que la région de DakhlaOued Eddahab est un véritable pôle de développement et d’attractivité économique, notant que sa position géographique avantageuse lui confère le rôle de pivot et de plateforme d’échanges entre le Maroc et l’Europe via l’océan Atlantique d’une part, et entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne d’autre part. Une telle position, conjuguée à sa proximité aux Îles Canaries, lui confère le rôle de hub ouvert entre l’Afrique et l’Europe, a indiqué M. Atmoun.

Le Maroc et la Pologne entretiennent d'excellentes relations diplomatiques, dans le sens où les chefs d’Etat des deux pays accordent une importance particulière au renforcement des relations bilatérales, notamment au niveau économique, a-t-il poursuivi.

Il s’est dit convaincu que la consolidation des relations entre le Maroc et la Pologne n’est possible qu'avec une implication du secteur privé, notant que la multiplication de projets similaires permettra de jeter des ponts additionnels entre les deux pays et de renforcer leurs liens d’amitié.

De son côté, le directeur du CRI de Dakhla-Oued Eddahab, Mounir Houari, a mis l’accent sur les différentes opportunités d’investissement dans plusieurs secteurs productifs, citant à cet égard le port Dakhla Atlantique, les zones de distribution et de commerce à Bir Gandouz et El Guerguarat et le projet de dessalement de l’eau de mer pour irriguer 5.000 hectares de terres agricoles.

Dans cette lignée, il a fait savoir que la perle du Sud est devenue une zone d’investissement par excellence grâce à ses nombreux atouts fiscaux et géographiques, en mettant en évidence le large éventail d’atouts économiques qu’offre la région dans les secteurs de la pêche, de la valorisation des produits de la mer, de l’aquaculture, des énergies renouvelables, du tourisme et de l’agriculture.

Par ailleurs, il a informé les investisseurs potentiels des délais de traitement de projets d’investissement et des procédures d’instruction et de validation des dossiers d’investissement, ainsi que le rôle du CRI en matière d’accompagnement, de formation et d'information pour faciliter l’acte d’investir.

Dans une déclaration à la MAP, le président de la société FLYARGO, spécialisée dans la technologie de fabrication d’hélicoptères ultralégers à multiples usages, Krzystof Majkowski, a indiqué qu’il existe beaucoup d'opportunités et de domaines de coopération avec les entreprises marocaines, notamment dans le secteur agricole. "Compte tenu du climat désertique de la région, nous pouvons apporter une solution à ce problème. Nos hélicoptères et petits avions pouvant épandre sur les terres des engrais pour aider les agriculteurs", a expliqué M. Majkowski. Même son de cloche chez le responsable du développement des affaires au sein de la société LUG, spécialisée dans l’éclairage public, Przemysla Perlinski, qui a souligné que cette société est active au Maroc depuis 6 ans, émettant le souhait de développer cette activité au Sud du Maroc où il y a énormément d’opportunités pour développer les activités avec les acteurs locaux. Des rencontres B2B ont été organisées entre les représentants de sociétés polonaises et marocaines pour échanger et discuter autour des possibilités de partenariats entre les firmes des deux parties, chacune dans son domaine d'activité.

Il s’agit également de permettre à ces chefs d’entreprises de prospecter les pistes de partenariat avec leurs homologues marocains, en vue de nouer des partenariats et des opportunités d’affaires à même de créer de la richesse et de l’emploi. Pour l’ambassade du Maroc à Varsovie, cette mission est l'occasion de mettre en valeur la destination Maroc et contribuer au rayonnement touristique et culturel de la région.

Les entreprises représentées durant cette mission s’activent dans les secteurs de la fabrication de solutions d’éclairage professionnelles, la technologie de fabrication d’hélicoptères ultralégers à multiples usages, y compris dans l’industrie sanitaire et agricole, la production de poteaux électriques, d’éclairage et de télécommunication, la production de bornes de recharge pour voitures électriques, la fabrication d’équipements et de matériels de lutte contre les incendies et la production des conteneurs spécialisées pour le marché militaire et civil.

Bourse

La Bourse de Casablanca a annoncé, mercredi, avoir procédé à la révision annuelle de l'indice Casablanca ESG 10, qui changera de composition à partir du 24 septembre. "La Bourse de Casablanca informe qu'à partir du 24 septembre 2021, la nouvelle composition de l'indice "Casablanca ESG 10" sera comme suit : Attijariwafa Bank, Bank of Africa, BCP, BMCI, IAM, LafargeHolcim Maroc, Lydec, Managem, SMI, Sonasid", précise-t-on dans un avis publié sur le site de la bourse. Casablanca ESG 10 est un indice thématique qui calcule la performance des cours des entreprises socialement responsables, cotées à la Bourse de Casablanca.

Trésor

La Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE) a lancé, mercredi, une opération de placement des excédents de trésorerie d'un montant de 2,5 milliards de dirhams (MMDH). Il s'agit d'un placement avec prise en pension, souscrit sur une journée au taux moyen pondéré de 1,39%, indique la DTFE dans un communiqué

Libé
Jeudi 16 Septembre 2021

Lu 694 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:05 L’IPC reprend de la hauteur à fin septembre

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 90.977 certificats négatifs délivrés à fin août

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS