Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Création de la “Commission du film de Dakhla ”

Promouvoir la région comme étant une nouvelle destination cinématographique pour les productions étrangères et nationales


Libé
Vendredi 6 Mai 2022

La "Commission du film de Dakhla" a été créée récemment, avec pour objectif de contribuer à la promotion de Dakhla en tant que nouvelle destination cinématographique pour les productions étrangères et nationales.

Gérée par des professionnels du cinéma, cette commission jouera un rôle particulièrement positif sur le plan socio-économique de la ville, de même qu'elle favorisera la création de multiples opportunités d'emplois, en plus de contribuer à la promotion de l'image culturelle et touristique du Royaume, notamment la destination Dakhla, indique un communiqué de la "Commission du film de Dakhla".

La Commission du film de Dakhla aspire aussi à consolider la position de la région de Dakhla-Oued Eddahab, en tant que pôle international de l'industrie cinématographique au niveau de l'Afrique, note le communiqué.

De même, elle a pour missions de développer l'infrastructure cinématographique tant sur le plan local et national, veiller à ce que les producteurs puissent disposer d’installations et de services appropriés à des prix compétitifs et de créer un environnement réglementaire adapté favorisant le développement du secteur.

Il s'agit également de promouvoir le cinéma marocain dans des événements internationaux, de créer une interconnexion entre les professionnels marocains et les sociétés de production étrangères, de nommer des ambassadeurs internationaux du cinéma et inviter davantage de réalisateurs et de producteurs internationaux à découvrir Dakhla.
En outre, la Commission du film de Dakhla vise à favoriser les initiatives stratégiques dans le domaine de la formation cinématographique.

Dans ce sillage, elle aide à mettre en place des programmes de sensibilisation à l’utilité du cinéma, à la promotion de carrières cinématographiques, à l'acquisition et au développement de talents et à l’encouragement de la coopération-production.

A ce titre et afin d’aider la commission à remplir tous ses objectifs, un site internet en langue anglaise vient d’être lancé: WWW.DAKHLAFILMCOMMISSION.ORG.

Présidée par la productrice et la distributrice cinématographique Asma Graimiche, cette commission rassemble notamment le producteur Karim Dabbagh (vice-président) et le réalisateur Jérôme Cohen Olivar (membre).

Parmi les membres ambassadeurs figurent la célèbre réalisatrice maroco-américaine, Sana Hamri, le producteur international de films Marcus Loges, le producteur américain Patrick Newall, le réalisateur et producteur allemand, Michael Dreher et le réalisateur et producteur allemand, Frider Schleich, précise la même source.

"La région de Dakhla-Oued Eddahab est un véritable trésor national qui recèle d'énormes ressources naturelles et se compose de vastes étendues de terrains désertiques, mais aussi d’une centaine de kilomètres de plages désertes qui s'étendent du nord au sud, tout le long de l'océan Atlantique", a souligné Asma Graimiche, présidente de la commission, citée par le communiqué.

S’exprimant sur les raisons du choix de la ville de Dakhla, Mme Graimiche a indiqué que la péninsule de Dakhla offre une heure et demie d'ensoleillement supplémentaire par jour par rapport aux autres villes du Royaume, faisant savoir qu'elle dispose d'une base logistique qui répond à tous les besoins de productions cinématographiques, en plus d'un aéroport et d’infrastructures hôtelières et logistiques de premier plan, autant d’atouts qui la qualifient pour occuper une position cinématographique avancée aussi bien au niveau national qu’international.

"La commission se penchera sur l'élaboration d'un plan d'action destiné à promouvoir l'industrie cinématographique au niveau régional et à attirer davantage les producteurs étrangers vers la région", a-t-elle poursuivi.

 "Le cinéma n'est pas seulement une industrie et un art, mais représente également un débouché non négligeable pour la promotion de l'emploi et pour le développement socioéconomique", a indiqué la présidente de la commission.

Pour sa part, le vice président de la commission, Karim Dabbagh, cité par le communiqué, a exprimé son engagement pour que Dakhla soit une nouvelle destination cinématographique qui attirera les plus grandes productions cinématographiques, partant du fait que la perle du Sud se caractérise par sa diversité géographique.

"La ville de Dakhla offre un décor à la fois unique, diversifié et naturel", s'est-il-réjoui, insistant sur la nécessité de conjuguer les efforts des différents acteurs, dans l'optique de promouvoir davantage la région en général et la ville de Dakhla en particulier et en faire une destination artistique et culturel incontournable.

Parallèlement à l'annonce de la création de la "Commission du film de Dakhla", le tournage des scènes de la seconde saison de la série futuriste fantastique américaine "The wheel of time", qui est inspirée du roman de James Oliver Rigney et qui met en vedette Rosamund Pike, vient d’être lancé à Dakhla. Des acteurs de renom tels que Madeleine Madden, Danielle Henney, Michael McCleahton, Alvaro Morte, Sophie Oconedo, Kate Fleetwood, Claire Perkins, Peter Franzen font partie du casting de cette nouvelle saison, précise le communiqué.

A noter que la production de cette œuvre est réalisée par "Amazon Prime production" et "Sony Pictures Entertainment", sous la production exécutive au Maroc par le producteur Karim Dabbagh.

L'équipe de réalisation est chapeautée par la Maroco-américaine, Sana Hamri, indique-t-on, ajoutant que cette série est considérée comme étant l'une des productions actuelles les plus importantes au monde et qui connaît une forte audience à l’échelle planétaire.


Lu 1223 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >