Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Comme il y a slalom et slalom géant, il y a info et infox

Comment le ski national ose-t-il se vanter d’une disqualification et d’une dernière place aux Mondiaux ?





Adam Lamhamedi, médaillé d'or aux JOJ. C'était en 2012
Adam Lamhamedi, médaillé d'or aux JOJ. C'était en 2012
L' équipe nationale de ski alpin s'était qualifiée aux phases finales des championnats dumonde, qui ont pris fin récemment à Cortina en Italie. Le Maroc était représenté lors de cette édition par Yassine Bouaouich qui est parvenu à franchir le cap des éliminatoires en occupant« une place honorable parmi les 100 athlètes engagés », voilà ce qu’avait rapporté en substance une dépêche signée l’agence MAP, diffusée sur le fil le 19 de ce mois, c’est-àdire trois jours avant la fin de la compétition. Apparemment, il n’y a pas lieu de se féliciter outre mesure quant à cette qualification pourles phasesfinales des Mondiaux de Cortina.

D’après notre source au fait de cette discipline, «concourir dans les éliminatoires ne peut être considéré comme un exploit, du moins un résultat dont il faut s’en réjouir. Puisqu’il suffit d’être licencié d’un club affilié à une Fédération nationale pour pouvoir y prendre part, d’autant plus que la FIS (la Fédération internationale de ski) accorde à chaque pays 4 places au tour des qualifs ».

A noter que lors des phases de qualification, les couleurs nationales ont été défendues par Yassine Aouich et Mehdi Id Yahya. Ce dernier a été disqualifié et seul le premier cité a pu continuer sa campagne avec, hélas, des performances bien loin du niveau requis pour des manifestations de cette envergure. Aux qualifs, au slalom, Yassine Aouich a terminé sa descente bon dernier, 45ème sur 45 participants, avec 52 secondes de retard sur le premier et 12 surl’avant-dernier. Un chrono difficile à digérer, alors qu’en phase finale, l’heure a été à la disqualification.

Notre source, attristée par cette piètre prestation, se demande «pourquoi le contingent national qui fut dépêché pour ce rendez-vous n’avait pas compté dans ses rangs des skieurs de renom de la trempe de Samir Azemani ou encore les frères Lamhamedi, tandemdont le coût de la préparation avait coûté aux alentours de 7millions de dirhams, sachant qu’Adam Lamhamedi est médaillé d’or aux Jeux olympiques de la jeunesse en 2012 en Autriche ». Le côté court prend l’ascendant pour ne pas dire que pour le ski national, pas de place pour le côté jardin. Notre source n’a pas manqué de souligner qu’ «hormis la saison 2019-2020 marquée par la pandémie de Covid-19, depuis 2017, aucune compétition nationale, championnat et Coupe du Trône de ski et d’escalade, n’a pu être organisée par l’instance fédérale. Sans omettre les manifestations tenues par les clubs du terroir ». Au niveau de l’équipe nationale, notre source a indiqué que les préparatifs des deux athlètes qui représentent le Maroc s’effectuent à la dernière minute pour que le résultat soit décevant, comme ce fut le cas aux Mondiaux de Cortina. Notre interlocuteur ne veut pas considérer cette qualification aux Mondiaux, la deuxième après l’édition suédoise en 2019 que compte l’actuelle FRMS, comme « un exploit, premier du genre dansles annales de la Fédération ».

Pour lui, le Maroc a été présent aux championnats du monde bien avant ces deux dates, rappelant, à cet effet, les participations aux éditions des Mondiaux de ski alpin de Sankt Anton en Autriche en 2001, de Bornio en Italie en 2005 et de Val d’Isère en France en 2005, en plus de deux autres engagements dans les Mondiaux de ski de fond à Lahti en Finlande en 2001 et à Oberstdorf en Allemagne en 2004. Pour ce qui est des Jeux olympiques d’hiver, la première participation marocaine remonte à 1968 àGrenoble, avant de prendre part aux JO de Sarajevo en 1984, deCagliari en 1988, d’Albert Ville en 1992, de Vancouver en 2010 et de Sotchi en 2014.

Mohamed Bouarab

Libé
Jeudi 25 Février 2021

Lu 507 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Avril 2021 - 18:02 Le Raja et la RSB renouent avec la victoire