Colloque inaugural à Rabat de la 8ème Semaine de la langue espagnole au Maroc

Jeudi 18 Avril 2024

L'Institut Cervantès de Rabat et l'ambassade du Mexique ont organisé, mardi, un colloque sous le thème "Vindictas, aportaciones a un canon distinto" (Vindictes, contributions à un canon différent) dans le cadre de la 8ème Semaine de la langue espagnole au Maroc.

Initié par les ambassades des pays hispanophones accréditées au Royaume, ce colloque a été marqué par la participation de trois écrivaines, en l’occurrence Oumama Aouad Lahrech (Maroc), Daniela Tarazona Velutini (Mexique) et Aroa Moreno (Espagne).

Lors de cette rencontre, les trois écrivaines ont débattu du canon littéraire à l’occasion de la publication par l’Universidad Nacional Autónoma de México des nouvelles "Vindictas".
A cette occasion, la coordinatrice générale de l’Institut Cervantès de Rabat, Esther Gutiérrez Quintana, a affirmé que l’objectif de cette Semaine est de célébrer la langue espagnole et de mettre en valeur les échanges linguistiques avec les autres pays, dont le Maroc.

De son côté, Mme Oumama Aouad, professeur à l'Université Mohammed V et ancienne diplomate, a souligné que ce colloque inaugural a pour objectif de présenter l’ouvrage "Vindictas. Cuentistas latinoamericanas" (Vindictes, conteurs latino-américains) de Socorro Venegas, afin de mettre la lumière sur plusieurs chefs-d'œuvre littéraires méconnus et des écrivaines injustement ignorées ou oubliées.
Elle a précisé que cet ouvrage est une anthologie de nouvelles de femmes hispano-américaines, en dialogue les unes avec les autres, dans la quête d’un défi artistique parmi les plus élevés.

Pour sa part, Aroa Moreno Durán, écrivaine et journaliste espagnole, a relevé que c’est un travail qui braque les projecteurs sur plusieurs écrivaines, d’autant plus que nombre de femmes ne figurent pas sur les listes des grands auteurs de la littérature ou ont été ignorées de manière injuste pour plusieurs raisons.

Quant à Daniela Tarazona, elle a mis l'accent sur l'importance de la présence de la femme dans le champ littéraire, indiquant que l'objectif de ce colloque inaugural est de faire entendre les voix de ces femmes écrivaines face à la prédominance de la culture patriarcale.

La 8ème Semaine de la langue espagnole au Royaume du Maroc (15-24 avril), organisée à l’initiative des 14 pays hispanophones présents au Maroc, vise à mettre en valeur la diversité et le dynamisme de la langue espagnole à l'échelle internationale.

Le programme culturel de cette Semaine propose divers événements artistiques et conférences sur des thèmes liés à la littérature et à la langue espagnoles, ainsi que différentes approches de l'étude de la littérature hispano-américaine à partir de perspectives renouvelées.

Bouillon de culture

Rencontre

La Direction régionale de la culture de Tanger-Tétouan-Al Hoceima organise, le 25 avril à Tanger, une conférence internationale sous le thème "Culture et soft power".
Cette rencontre, organisée en partenariat avec la Maison de la presse de Tanger, réunira des personnalités influentes et actives dans les domaines culturel et diplomatique, indique la direction régionale, soulignant que cet événement s'inscrit dans le cadre des efforts visant à mettre en lumière l'importance de la culture en tant qu'outil qui permet de renforcer la compréhension et jeter les ponts de communication entre les pays et les peuples.
Cet événement verra la participation d'environ 30 intervenants en provenance d'Amérique latine, d'Europe, d'Afrique et d'Asie.

Conférence
 
Dans le cadre du programme "Erasmus", l'équipe de rhétorique et d'analyse du discours à la Faculté des lettres et des sciences humaines de Tétouan a organisé, mardi au siège de la faculté, une conférence intitulée "Images réalistes et imaginaires dans le roman arabe contemporain".
Cette conférence a été animée par la chercheuse bulgare Baian Rayhanova, de l'Université de Sofia, avec la participation du chercheur Abdefadil Urway.
La chercheuse bulgare est spécialisée dans la critique comparée sur laquelle elle a travaillé dans son livre "Phénomènes de la culture arabe et islamique – Lectures appliquées".
 

Libé

Lu 568 fois


Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe







Inscription à la newsletter