Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

City surpris, le Real assure Ronaldo voit rouge




Deux coups de tonnerre pour une soirée de Ligue des champions: l'intouchable Manchester City est tombé chez lui contre Lyon (2-1), et Cristiano Ronaldo a été exclu à Valence pour son retour en Espagne avec la Juventus Turin, qui a gagné sans lui (2-0).
Pour son retour en C1 pour la première saison depuis 2014-15, l'Ajax a d'abord bataillé, avant de dérouler en seconde période pour dominer les Grecs de l'AEK Athènes (3-0). Nicolas Tagliafico y est allé d'un doublé (46, 90) et Donny van de Beek (77) a inscrit une belle reprise de volée.
Un succès suffisant pour prendre la tête du groupe au nez et à la barbe du favori, le Bayern Munich. Mais les Bavarois sont tout proches, après leur succès confortable à Lisbonne contre le Benfica (2-0). Néerlandais et Allemands ont rendez-vous à l'Allianz Arena dès la 2e journée.
Celle-ci, personne ne l'avait vu venir. La victoire de Lyon contre le champion d'Angleterre et logique candidat à la victoire européenne Manchester City, invaincu chez lui depuis huit matches de poules de C1, a des allures de cataclysme au vu du début de saison des deux formations.
Mais c'est bien l'inattendu Maxwel Cornet qui a frappé en premier, profitant d'une énorme erreur de Fabian Delph, qui remplaçait Benjamin Mendy, blessé, pour conclure après un centre de Nabil Fekir (26). Puis c'est le champion du monde, intenable, qui a ensuite doublé la mise d'une frappe croisée (43). Et Memphis Depay a même touché le poteau (60) avant que Bernardo Silva (67) ne réduise l'écart.
Un match à oublier pour Pep Guardiola, qui a trépigné toute la rencontre depuis les tribunes en raison d'une suspension reçue après son exclusion lors du quart de finale retour de l'an dernier.
Un peu plus tôt, pour ses grands débuts en Ligue des champions, Hoffenheim a été tout près de faire tomber l'un des habitués de la compétition, le Shakhtar Donetsk (2-2). Mais les Ukrainiens, imprenables à domicile l'an dernier, sont revenus deux fois au score grâce à Ismaily (27) et surtout à un missile de Maycon (81).
Zidane et Ronaldo partis? Aucun problème pour le Real Madrid. Alors que la menace de l'AS Rome, demi-finaliste l'an dernier, planait sur Santiago Bernabeu, le nouveau taulier Gareth Bale a été omniprésent, marquant le second but madrilène après l'ouverture du score d'Isco. Mariano Diaz a scellé le score (3-0). Les triples tenants du titre sont lancés.
A l'autre bout de l'Europe, dans la rencontre des outsiders du groupe, le CSKA Moscou a arraché le match nul à Plzen (2-2) malgré un doublé de Michael Krmencik.
Le week-end précédent, Cristiano Ronaldo exultait devant ses nouveaux fans, auteur de ses deux premiers buts sous le maillot de la Juventus. Quelques jours plus tard, c'est l'ascenseur émotionnel pour l'ancienne star du Real.
Déjà de retour en Espagne, à Valence, le Portugais a quitté la pelouse bien prématurément, en larmes après un carton rouge reçu à la suite d'un léger accrochage avec Jeison Murillo (29).
Heureusement, la Juve version 2018-19 carbure fort, et l'absence de la star n'a pas empêché Miralem Pjanic d'inscrire un doublé sur penalty, et Wojciech Szczesny d'arrêter un penalty.
Mais les Turinois ne sont que deuxièmes du groupe H. A Berne chez les Young Boys, le capitaine et champion du monde Paul Pogba a illuminé Manchester United d'un doublé et d'une passe décisive (3-0). Rassurant pour José Mourinho... et un peu désespérant pour les Helvètes, bizuths dans l'épreuve qui auront du mal à viser plus haut dans un groupe aussi relevé.

Vendredi 21 Septembre 2018

Lu 583 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 18:05 A mourir d’ennui Le derby des nuls