Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

City s’offre United et la finale de la Coupe de la Ligue




Manchester City s'est qualifié mercredi pour la finale de la Coupe de la Ligue anglaise malgré sa défaite (1-0) à domicile en demi-finale retour contre son voisin United, dominé mais passé tout près de l'exploit.
En finale, le 1er mars, City retrouvera Aston Villa, mal en point en championnat (16e) mais qui a sorti Leicester (1-1, 2-1)
Avec une défaite 3-1 à Old Trafford à l'aller, les Red Devils avaient besoin d'un succès par deux buts d'écart, quel que soit le score, puisque la règle des buts à l'extérieur ne s'applique pas, pour au moins arracher une séance de tirs au but.
Déjà vainqueur en championnat à l'Etihad (2-1) le 1er décembre, dans un match où ils avaient copieusement bousculé les bleu ciel pendant les 45 premières minutes, les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer ont été cette fois acculés sur leur but pendant une grande partie du match.
Sans une excellente prestation de David De Gea, le suspense aurait été vite éventé.
Le portier espagnol a répondu présent dès la 7e minute sur une tête plongeante de Sergio Agüero et quelques secondes plus tard, du pied, sur un tir de Riyad Mahrez.
Trois minutes après, il s'est encore magnifiquement détendu vers sa lucarne gauche pour empêcher l'Argentin de marquer son 10e but dans un derby mancunien, ce qui l'aurait placé juste un cran derrière le recordman Wayne Rooney (11).
Mais les Citizens ont aussi rendu fou leur entraîneur Pep Guardiola sur le banc par leur recherche de l'"extra-passe", comme David Silva à la 73e, ou par leur façon de se compliquer inutilement la vie, à l'image de ce face-à-face où Raheem Sterling a préféré essayer de dribbler De Gea, avant de chercher un angle de tir et finir par envoyer le ballon assez nettement au-dessus de la barre (58e).
United, lui, n'y est pas allé par quatre chemins. Incapable de se montrer dangereux, il a profité d'un coup de pied arrêté mal repoussé et d'une superbe reprise de Nemanja Matic pour refaire la moitié de son retard (1-0, 35e) sur son premier tir cadré et même son premier tir tout court.
L'expulsion du Serbe à un quart d'heure de la fin a pratiquement sonné la fin des espoirs fous de United qui attend avec impatience la signature imminente du milieu portugais Bruno Fernandes en provenance du Sporting Portugal pour 55 millions d'euros plus 25 millions de bonus.
Cette prestation pas enthousiasmante, mais qui aura permis d'y croire jusqu'au bout, suffira-t-elle à remettre un peu de baume au coeur des supporters, dont une poignée ont lancé mardi soir des fusées éclairantes et inscrit des graffitis sur les murs de la maison du vice-président Ed Woodward?
Pas sûr. C'est en tout cas l'une des dernières occasions de remporter un trophée qui s'envole, ne laissant plus que la Ligue Europa comme possibilité et une qualification pour la Ligue des champions toujours possible en championnat.
Pour City, c'est un premier trophée qui s'approche. Tenant du titre des deux coupes nationales, il mettra un point d'honneur à garnir encore un peu plus sa vitrine dans un peu plus d'un mois à Wembley.

Vendredi 31 Janvier 2020

Lu 468 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19