Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Tom Petty
Le rocker américain Tom Petty est décédé lundi à la suite d'une crise cardiaque, a déclaré sa famille, quelques heures après que des médias eurent annulé des informations non confirmées faisant état de sa mort. "Nous sommes bouleversés d'annoncer la mort prématurée de notre père, mari, frère, leader et ami Tom Petty", a déclaré dans un communiqué la famille du musicien, qui était âgé de 66 ans. Le chanteur des Heartbreakers, dont des morceaux tels que "I Won't Back Down" ou "Free Fallin" avaient fait le succès, a été emporté par une crise cardiaque survenue lundi matin dans sa résidence de Malibu (Californie), a indiqué sa famille. Transporté dans un hôpital de Los Angeles, il n'a pas pu être ranimé et "il est mort en paix (...) entouré de sa famille, des membres de son groupe et de ses amis", a précisé sa famille dans son communiqué.

Maître Gims
A seulement 31 ans, le rappeur Maître Gims a fait son entrée au musée Grévin à Paris. L'artiste a inauguré sa statue de cire, lundi 2 octobre 2017.
C'est en veste en cuir, jean et T-shirt à paillettes, que Maître Gims, inévitables lunettes de soleil sur le nez, a pris la pose aux côtés de son double de cire, en tout point similaire. L'oeuvre est signée du sculpteur Claus Velte et il a fallu six mois pour la réaliser. "Car l'implantation des cheveux et de la barbe se fait poil par poil", a précisé au Parisien, Yves Delhommeau, le directeur général du musée Grévin. "C'est une des statues les plus bluffantes, même pour ceux qui travaillent dans nos ateliers", a-t-il ajouté. D'ailleurs, Maître Gims lui-même a dit être "choqué" par la ressemblance.

Mercredi 4 Octobre 2017

Lu 546 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal