Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Aurlus Mabélé
    
Le chanteur Aurlus Mabélé, une figure du soukouss --version moderne de la rumba congolaise--, infecté par le coronavirus, est décédé jeudi à Paris à l'âge de 67 ans, annoncent sur les réseaux sociaux sa fille Liza Monet et son ancien collaborateur. "Mon papa est mort ce matin du coronavirus, merci d'honorer sa mémoire. C'est une grande légende du soukouss que le peuple congolais perd aujourd'hui", écrit notamment la rappeuse Liza Monet sur Twitter. Claudy Siar, le producteur de l'émission "Couleurs Tropicales" sur RFI, annonce lui aussi la nouvelle et rend hommage au chanteur dans une vidéo postée sur Internet. Son ancien collaborateur Mav Cacharel la confirme aussi sur Facebook. De son vrai nom Aurélien Miatsonama, Aurlus Mabélé, né à Brazzaville, au Congo, dans le quartier de Poto-Poto, s'est imposé sur la scène du soukouss dans les années 80 avec le groupe Loketo, fondé en compagnie du guitariste Diblo Dibala.

Lenni-Kim

Le jeune chanteur canadien Lenni-Kim a annoncé samedi être atteint du nouveau coronavirus, appelant ses fans à se montrer "responsables socialement" et à respecter les mesures de confinement. L'artiste de 18 ans, originaire du Québec, est allé se faire tester dans un hôpital de Montréal après que sa mère et lui ont développé plusieurs symptômes, dont des courbatures, de la toux et des maux de tête, a-t-il raconté dans une vidéo postée sur son compte Instagram. Tous deux ont été testés positif au Covid-19. "Le coronavirus, c'est extrêmement virulent, ça s'attrape super facilement. Nous, on a fait attention et on l'a quand même attrapé," a-t-il dit. "Quand on vous dit de rester chez vous, c'est sérieux; restez chez vous."
Lenni-Kim a été révélé en 2015 par l'émission The Voice Kids, diffusée sur la chaîne de télévision française TF1. Il a également joué dans la série Demain nous appartient, diffusée sur la même chaîne. "Faites attention aux personnes âgées, soyez responsables socialement," a-t-il ajouté. "Cela n'a jamais été aussi facile de rester chez soi."

Mardi 24 Mars 2020

Lu 149 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif