Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Jury

La direction du Festival du film africain de Louxor a dévoilé, dimanche, les noms des membres du jury du concours officiel de la 9ème édition qui se tiendra du 6 au 12 mars prochain.
Le jury du long métrage sera composé du réalisateur marocain Saâd Chraïbi, du réalisateur burkinabé Gaston Kaboré, de l'actrice sénégalo-nigériane Maïmouna Ndiaye, du critique nigérian Steve Ayurinde et de l'acteur égyptien Mustafa Chaaban, ont annoncé les organisateurs du festival lors d'une conférence de presse au Caire.
Le jury du long métrage documentaire comprend le réalisateur soudanais Amjad Abu Al-Ela, le critique égyptien Issam Zakaria, le réalisateur tunisien Mukhtar Al-Ajimi, le réalisateur kényan Peter Wanjuji Getaw et le critique sénégalais Terno Ibrahimi Dia.
Quant au jury de la catégorie court métrage, il est composé du réalisateur égyptien Ahmed Fawzi Saleh, du réalisateur marocain Asmaa El Moudir, du producteur et réalisateur égyptien Mark Lotfy et du réalisateur kényan David Otunga.
Lors de cette édition, qui porte le nom de feu Farid Chaouki, un hommage sera rendu à la star africaine Maimuna Ndiaye pour ses contributions à la promotion du cinéma africain.

Opéra

"Il y est question de pouvoir, de politique, de trahison, d'amour, de danger": pour le compositeur britannique Anthony Bolton, l'assassinat de l'ancien agent russe Alexandre Litvinenko possédait tous les éléments pour devenir un opéra, présenté lundi à Londres.
C'est en lisant une biographie de l'ancien agent des services de renseignement russes (FSB, ex-KGB) ayant fui la Russie en 1999 et mort à Londres en 2006, qu'Anthony Bolton a décidé de se lancer dans "Vie et mort d'Alexandre Litvinenko", un opéra qui lui a demandé trois ans de travail.
"Quand j'ai posé (le livre), je me suis dit +Punaise. On doit en faire un opéra+", a-t-il confié lors d'une conférence de presse bien en amont de sa première, qui aura lieu le 16 juillet à l'opéra de West Horsley (au sud de Londres).
Alexandre Litvinenko, exilé et devenu opposant au Kremlin, est mort le 23 novembre 2006 après trois semaines d'agonie à la suite d'un empoisonnement au polonium-210, une substance radioactive extrêmement toxique.

Vendredi 28 Février 2020

Lu 346 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.