Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Réception

Le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, El Hassan Abyaba, a reçu, lundi, une délégation de l'Union des écrivains du Maroc (UEM) pour discuter des questions et procédures relatives à l'organisation du congrès extraordinaire de l'Union, prévu du 18 au 19 avril prochain à Rabat.
M. Abyaba a fait part à cette occasion de la volonté de son département de soutenir, d'accompagner et d'encourager les projets et activités intellectuels, artistiques et créatifs qui contribueraient au développement culturel global et durable du Royaume, ainsi que de rapprocher l'offre culturelle de l'ensemble des régions, afin de consacrer les principes de la justice territoriale relative au secteur, a indiqué un communiqué du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports.
Après que les membres du comité préparatoire ont passé en revue toutes les dispositions prises pour organiser ce congrès, M. Abyaba a souligné que le ministère s'efforcera d'assurer le succès de cet événement important en tenant compte des rôles fondamentaux que joue l'UEM, soulignant qu'il est nécessaire de maintenir ses acquis et de soutenir ses activités. Les membres du comité ont remercié le ministre pour son soutien à l'organisation de cette manifestation dans les meilleures conditions, et pour sa réponse rapide à leur demande de tenir cette réunion.

Festival

La 4ème édition du Festival des jeunes créateurs de Fès aura lieu du 30 janvier au 2 février prochain, autour de la thématique ''Par l’art aussi… Nous défendons notre intégrité territoriale''.
Initiée par l'Association de l'art et du développement, cette manifestation culturelle vise à aider les jeunes générations à développer leurs talents artistiques et culturels et s'inspirer des expériences des pionniers de l’art marocain.
Dédiée à l'âme de l’artiste Mohamed Bastaoui, cette édition prévoit une panoplie d’activités, dont des rencontres, des tables rondes thématiques et des ateliers artistiques encadrés par des pédagogues et professionnels spécialisés.
Le Festival des jeunes créateurs sera rehaussé par une cérémonie en hommage à plusieurs figures de la scène artistique et littéraire marocaine locale et nationale en reconnaissance de leurs contributions et apports indéniables au patrimoine culturel et artistique national.
Plusieurs formes de création seront mises à l'honneur durant les quatre jours du festival, qui sera couronné par de nombreuses distinctions, dont le grand prix Mohamed Bastaoui.

 

Jeudi 23 Janvier 2020

Lu 149 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif