Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Roger Waters
Le musicien britannique Roger Waters, un des fondateurs du mythique groupe de rock Pink Floyd, a critiqué mardi le concert humanitaire prévu en Colombie, à la frontière avec le Venezuela. Dans une vidéo diffusée sur Twitter, le musicien parle d'un "truc" qui "n'a rien à voir avec l'aide humanitaire". "Ça n'a rien à voir avec les besoins des Vénézuéliens, ça n'a rien à avoir avec la démocratie, ça n'a rien à voir avec la liberté", a-t-il dit au sujet de cet événement programmé vendredi, et financé par le milliardaire britannique Richard Branson. "Cela a à voir avec le fait que Richard Branson a pris pour argent comptant ce que disent les Etats-Unis" sur la situation au Venezuela, ajoute le musicien dans son message. Le Portoricain Luis Fonsi, interprète du tube planétaire "Despacito", le Britannique Peter Gabriel (ex-Genesis), les Espagnols Miguel Bosé et Alejandro Sanz ou la Brésilienne Anitta sont annoncés pour ce concert qui aura lieu à Cucuta, ville colombienne frontalière où est stockée de l'aide humanitaire américaine refusée par le gouvernement de Nicolas Maduro.

BMDA
La "marocanisation" du Bureau marocain du droit d’auteur (BMDA) a donné lieu à une importante augmentation des opérations de collecte et de répartition des droits des artistes et créateurs marocains, a affirmé le directeur du bureau, Ismail Menkari, soulignant que les efforts déployés ont permis à cette institution nationale d’occuper, en l’espace d’une année et demie, la troisième place en Afrique, alors qu’elle évoluait en bas du classement en 2016. Après sa séparation définitive en 2017 d'avec la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM), qui se chargeait de la répartition des droits d’auteur, le BMDA a acquis son autonomie en devenant le seul maître de ses décisions et en prenant en charge les opérations de collecte et de répartition des droits d’auteur, a indiqué M. Menkari dans un entretien à la MAP.

Jeudi 21 Février 2019

Lu 181 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.