Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bordeaux recolle au leader marseillais


L
Mardi 5 Mai 2009

Bordeaux recolle au leader marseillais
A quatre journées de la fin, la L1 s'offre un suspense de rêve: Bordeaux a saisi la belle occasion et a battu Sochaux (3-0) pour rejoindre la tête de la L1 à égalité de points avec Marseille, toujours leader à la différence de but (+27 pour l'OM, +26 pour les Girondins).
Qui aurait pu prévoir un final aussi palpitant pour la course au titre? L'OM et les Girondins disposent donc tous deux de 68 points alors qu'il ne reste plus que quatre journées! Il faut remonter à la saison 2002/03 pour voir ça, avec Monaco et Lyon à égalité avec 61 points à la 34e journée (l'OL l'avait emporté).
L'équipe de Laurent Blanc, qui vient de remporter la Coupe de la Ligue le week-end dernier et a signé en milieu de semaine un succès époustouflant à Rennes (3-2) ne s'est pas fait prier contre Sochaux. Les buteurs furent Sertic (1er but pour son 2e match en L1), l'incontournable Gourcuff et Chamakh.
L'occasion était si belle de revenir au premier plan après le nul concédé par Marseille à domicile contre Toulouse (2-2), drôle de prolongement d'une semaine de turbulences typiquement marseillaises avec l'annonce du départ d'Eric Gerets.
Les Bordelais peuvent remercier leurs voisins du Sud-Ouest, Toulouse, pour avoir enrayé la belle mécanique marseillaise.
Bordeaux a saisi l'occasion. Pas le PSG, qui pouvait pourtant ravir la 3e place à Lyon, après le naufrage du septuple champion de France à Valenciennes (2-0) samedi. Mais le club de la capitale (4e) a dû se passer de son meilleur buteur, Hoarau, blessé, et s'est effondré contre Rennes au Parc des Princes (1-0) sur un but contre son camp de Sakho, présenté comme la petite merveille de la formation parisienne... Rennes, en revanche, a bien préparé sa finale de Coupe de France.
Pour Lyon (3e), les espoirs du 8e titre se sont évanouis dans le Nord. "Pour le titre, c'est mort. Nous avons été nuls", a admis Cris à la fin du match, dépassé par Audel, auteur du doublé. L'ambiance est à la fin de règne à l'OL. Et le président Aulas a désigné les coupables: Les joueurs. Comment réagiront-ils?
L'avenir havrais s'écrira-t-il avec Vikash Dhorasoo? L'ancien international, natif du Havre et formé au club, en vise la présidence à la place de Jean-Pierre Louvel. Du côté de Nantes, 18e, c'est la crise.
Juste devant Le Havre se trouve Saint-Etienne, qui a fait une très mauvaise opération ce week-end avec un nul (0-0) contre Nancy. Les Verts, s'ils veulent s'extirper de cette 19e position, devront impérativement signer des performances hors de leurs bases. Or, Saint-Etienne est dernier au classement des équipes à l'extérieur.
Chez les mal-classés, c'est Caen qui respire avec un succès bienvenu face au Mans (3-1) qui lui permet de passer de la 19e à la 16e place.


Lu 186 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Février 2023 - 17:05 Elimination au goût amer pour le WAC

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS