LibéSPort




Zoom





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Benzema à la vie dure avec "Mou"

Mercredi 29 Septembre 2010

Karim Benzema, très ambitieux à l'orée de la nouvelle saison, a été refroidi par les exigences de son nouvel entraîneur, José Mourinho, qui pourrait pourtant donner une nouvelle chance à l'attaquant français mardi contre Auxerre en Ligue des champions.
A quelques jours d'intervalle, Mourinho s'est montré tour à tour cassant puis conciliant et encourageant avec l'international français de 22 ans.
Le 15 septembre, pour expliquer la présence de Benzema sur le banc toute la durée du match contre l'Ajax Amsterdam (2-0), le nouveau chef du vestiaire "merengue" en avait appelé à l'intelligence de l'attaquant français.
"J'espère que Karim est intelligent. J'espère qu'il comprend et qu'il saura ce qu'il faut faire pour jouer", avait alors affirmé Mourinho.
"Depuis le banc de touche, on voit très bien le match, les changements de position...", avait-il ajouté, reprochant au Français de ne pas suffisamment s'impliquer tactiquement, surtout en ce qui concerne le pressing.
"Karim est un garçon intelligent, tôt ou tard il comprendra", avait conclu "Mou" dans une déclaration rapportée par l'AFP.
Changement de ton vendredi, l'entraîneur portugais assurant que Benzema était sur "la bonne voie" et qu'il faisait "preuve d'une très grande motivation".
"Il le mérite". "J'ai beaucoup plus confiance en lui qu'il y a deux mois. Maintenant, c'est à moi de lui donner plus de possibilités pour qu'il soit heureux. Il le mérite", poursuivait Mourinho, promettant ainsi plus de temps de jeu à Benzema, le plus souvent remplaçant avec le Real depuis le coup d'envoi de la saison.
Il faut croire qu'en à peine plus d'une semaine, Benzema a fini par comprendre certaines des demandes de son nouveau coach, exigeant et excellent communicant.
Pour ne pas faire les choses à moitié, l'ancien chouchou de Lyon a marqué, en fin de match contre l'Espanyol Barcelone (87e), le 21 septembre (3-0).
"Je suis content. Je vais travailler pour beaucoup jouer", soulignait, en espagnol, l'attaquant français après la rencontre. "Je me sens bien", assurait-il.
Pour l'instant, le temps de jeu du N.9 du Real, excellent avec la France en Bosnie (2-0), a été des plus réduits: 158 minutes jouées en cinq journées de Liga et pas une minute en Ligue des champions.


Libé

Lu 199 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe