Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bensaid et Ayyouch bien placés pour propulser le cinéma marocain vers l’universalité




Bensaid et Ayyouch bien placés pour propulser le cinéma marocain vers l’universalité
Au fil du temps, deux cinéastes marocains donnent la preuve tangible qu’ils sont bel et bien le cœur battant du cinéma national. Un cinéma qui peut bien aller à la rencontre de l’autre, pour raconter le Maroc, mais aussi pour décliner les thématiques dont se préoccupe l’humanité mais selon une vision particulière. Il s’agit de Faouzi Bensaïdi et Nabil Ayouch dont les films, respectivement “Volubilis” et “Razzia”, viennent d’être sélectionnés pour représenter le Maroc à deux festivals internationaux.
De par son esprit de créativité et au diapason des mutations de la société, le cinéma marocain retrouve  sa verve et son dynamisme. Symbole patent d’une génération qui a pu rompre avec toutes les visions obsolètes d’une réalité qui doit  être abordée avec plus d’imagination créatrice.
Il est clair, aujourd’hui, que Bensaidi et Ayyouch possèdent la technique, la technicité et le professionnalisme, ainsi que le savoir et le savoir-faire pour mener à bon port le peloton des réalisateurs marocains, tellement leurs films sont le reflet d’une maturité  artistique et intellectuelle.
En effet, et selon une annonce faite par le Centre cinématographique marocain (sujet à critique sur les choix des films ou des festivals à subventionner), « Volubilis » a été choisi pour représenter le Royaume à la compétition officielle de la 74ème édition du Festival international du film de Venise, l’un des festivals les plus anciens du monde, qui se déroulera du 30 août au 9 septembre prochain.
En ce qui concerne le film,  « Razzia », ajoute la même source, il a été sélectionné pour la compétition officielle de la 42ème édition du Festival international du film de Toronto (TIFF, Canada), l’un des festivals les plus importants de l’Amérique du Nord, qui se tiendra du 7 au 17 septembre prochain.
Il serait impératif de souligner aussi qu’à travers ces deux sélections, l’on met en exergue la nécessité d’une plateforme artistique et professionnelle, à même d’assurer une maîtrise  des outils techniques et intellectuels.

E.M
Mardi 8 Août 2017

Lu 1066 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.