Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bencharki et Belhanda se rapprochent de la Ligue 1

Le Maroc au top dix des pays africains exportateurs de joueurs




Bencharki et Belhanda se rapprochent de la Ligue 1
Les internationaux marocains Achraf Bencharki et Younès Belhanda pourraient évoluer la saison prochaine en Ligue 1.  Pour le premier, qui a déjà porté les couleurs du club de RC.Lens de Ligue 2, il serait dans le collimateur du RC.Strasbourg, OGC.Nice et Montpellier HCS.
Un retour en Europe serait une bonne chose pour l’ex-attaquant du MAS et du Wydad, auteur d’une excellente saison avec l’équipe égyptienne du Zamalek. Achraf Bencharki a été pour beaucoup dans les dernières consécrations du club cairote : Super Coupe d’Afrique et Super Coupe d’Egypte au détriment respectivement de l’Espérance de Tunis et d’Al Ahly.
Auteur de 13 buts en 27 matches avec à la clé 8 passes décisives, Bencharki a tapé aussi dans l’œil de recruteurs de clubs autres que français. Sont intéressées par ses services les formations belge de Standard de Liège, turque de Trabzonsport où évolue Marouane Dacosta et greque de l’Olympiacos qui compte dans ses rangs Youssef El Arabi qui réussit une excellente saison que ce soit en championnat local ou en Europa League.
Retrouver un championnat européen devrait être une opportunité à saisir pour Achraf Bencharki qui, à 25 ans, a encore de belles années devant lui, d’autant plus qu’il a à cœur de confirmer son statut d’international après avoir été convoqué de nouveau par le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. Et pour gagner sa place au sein de l’EN, ce n’est pas acquis d’avance au vu du nombre de joueurs qui offrent les mêmes caractéristiques que lui et qui, eux, se produisent dans des championnats beaucoup plus huppés que le concours égyptien.
En ce qui concerne Younès Belhanda, son séjour du côté d’Istanbul pourrait arriver à son terme alors que son contrat avec Galatasaray court encore jusqu’en juin 2021. Malgré le fait d’avoir connu une saison difficile lors de laquelle il a été critiqué véhément par les supporteurs et la presse locale, Belhanda n’est pas tenté par un départ cet été et pour montrer ses bonnes intentions de vouloir rester, il est allé jusqu’à proposer une réduction de son salaire annuel qui est de l’ordre de 3,5 millions d’euros. L’un des plus gros chèques casqués par Galatasaray dont le comité dirigeant a décidé de ne pas débourser au-delà de 1,5 million d’euros comme rémunération la plus élevée.
Au cas où Younès Belhanda quitterait Galatasaray, il pourrait être recruté par l’Olympique de Lyon qui avait manifesté l’intérêt de s’attacher les services d’un joueur qui connaît bien la Ligue 1 après s’être fait un nom avec Montpellier et illustré le temps d’une pige avec l’OGC Nice.
Par ailleurs, il y a lieu de souligner qu’en matière de transfert de joueurs marocains vers l’étranger, le Maroc occupe la 59ème place à l’échelle mondiale et le huitième poste au niveau africain, selon un rapport de l’Observatoire du football du centre international d’étude du sport (CIES).
Pour l’actuelle saison, qui hélas se trouve interrompue à cause de la pandémie du coronavirus, ils sont 52 joueurs professionnels à se produire dans 15 championnats étrangers  et les concours de prédilection sont la Liga, la Ligue 1 et le championnat d’Arabie Saoudite.
Au classement sur le plan africain, l’on trouve le Nigeria en pole position devant, dans l’ordre, le Ghana, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Mali, la Gambie et le Maroc. Alors qu’au niveau mondial, la première marche du podium revient au Brésil (1600 joueurs), tandis que les deuxième et troisième sont occupées par la France (1027) et l’Argentine (972).

Mohamed Bouarab
Lundi 27 Avril 2020

Lu 1628 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 18:05 A mourir d’ennui Le derby des nuls