Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Baisse des cotations des céréales, huiles végétales et produits laitiers à l’échelle mondiale

En juillet, l’Indice FAO des prix des produits alimentaires recule pour le deuxième mois consécutif


Libé
Dimanche 8 Août 2021

Baisse des cotations des céréales, huiles végétales et produits laitiers à l’échelle mondiale
Les cours mondiaux des produits alimentaires de base ont fléchi pour le deuxième mois consécutif. Les céréales, les huiles végétales et les produits laitiers ont pesé sur le recul de l’Indice FAO des prix des produits alimentaires en juillet, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

« L’Indice FAO des prix des produits alimentaires s’est établi en moyenne à 123 points en juillet 2021, cédant 1,2% par rapport au mois précédent, mais reste supérieur de 31% à son niveau de la même période en 2020 », a indiqué l’agence onusienne.

Dans son dernier rapport, la FAO attribue le recul enregistré en juillet à la baisse des cotations de la plupart des céréales et des huiles végétales ainsi que des produits laitiers.
Recul qui a plus que compensé l’augmentation des cours de la viande et du sucre pour le deuxième mois consécutif, fait observer l’organisation internationale.

Bien que supérieure de 28,6 points (29,6%) à son niveau de juillet 2020, la valeur moyenne de l’Indice FAO des prix des céréales observée en juillet 2021 a été 3% inférieure à celle de juin.
La FAO attribue ce recul à la chute de 6% d’un mois sur l’autre des prix internationaux du maïs, associée à des rendements meilleurs que prévu en Argentine et à de meilleures perspectives de production aux Etats-Unis d’Amérique.

« L’annulation des commandes de maïs de l’ancienne récolte par la Chine a également pesé sur les cotations de cette céréale », selon l’organisme international.

Si les cours de l’orge et du sorgho ont fortement chuté suite à une demande plus faible à l’importation, la FAO note toutefois une légère progression des cotations du blé en juillet.
Avec un bon de 1,8%, les cours de ce produit ont atteint « leur plus haut niveau depuis la mi-2014, compte tenu notamment des inquiétudes concernant le temps sec et l’état des cultures en Amérique du Nord », souligne-t-elle.

Quant aux prix internationaux du riz, les statistiques de la FAO montrent qu’« ils ont atteint leur plus faible niveau depuis deux ans sous l’effet des variations des taux de change et de ventes ralenties par les coûts de transport élevés et les obstacles logistiques ».

En s’établissant à 155,4 points en juillet dernier, ce qui représente une perte de 2,2 points (1,4%), l’Indice FAO des prix des huiles végétales a atteint son niveau le plus bas sur cinq mois.

Pour la FAO, cette contraction s’explique principalement par la baisse des prix des huiles de soja, de colza et de tournesol, qui a plus que compensé la hausse des prix de l’huile de palme.

Si les cours internationaux de l’huile de palme ont connu un rebond modéré en juillet, à cause d’une production plus faible que prévu dans les principaux pays producteurs ; ceux de l’huile de soja ont en revanche fléchi au cours du même mois, en raison notamment d’un taux d’incorporation de biodiesel inférieur en Argentine.

En raison d’un ralentissement des activités de marché dans l’hémisphère nord dû aux vacances d’été en cours, l’Indice des prix des produits laitiers s’est de son côté établi en moyenne à 116,5 points en juillet, affichant ainsi une baisse de 2,8% par rapport à juin.
En dépit de ce recul, l’agence onusienne note que l’Indice a progressé de 14,7 points (14,5%) par rapport à sa valeur à la même période l’année dernière.

A souligner que de tous les produits laitiers, le lait écrémé en poudre est celui qui a enregistré la plus forte baisse, suivi du beurre, du lait entier en poudre et du fromage.
Soulignons également que les Indices FAO des prix du sucre et de la viande ont enregistré des hausses au cours du mois dernier.

Avec une hausse de 1,7%, la quatrième hausse mensuelle, l’Indice FAO des prix du sucre a progressé grâce principalement à « la fermeté des prix du pétrole brut ainsi qu’aux incertitudes quant à l’impact des récentes gelées sur les rendements au Brésil, tandis que les bonnes perspectives de production en Inde ont empêché une hausse plus importante », souligne la FAO.

S’agissant des prix de la viande dont l’Indice FAO s’est établi en moyenne à 110,3 points, sa légère hausse est liée aux cotations de la viande de volaille qui ont « le plus progressé en raison de l’augmentation des importations en Asie de l’Est et de l’expansion limitée de la production dans certaines régions ».

Si les prix de la viande de porc ont baissé suite à une diminution des importations chinoises, ceux de la viande bovine se sont également raffermis, en raison des importations élevées de la Chine et de la baisse de l’offre dans les principales régions productrices, selon les explications de l’agence.

Alain Bouithy


Lu 1947 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS