Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appui financier de l’OPEC FUND à l’étude d’avant-projet du gazoduc Nigeria-Maroc

Le Fonds de l'OPEP pour le développement international accorde 14,3 millions de dollars à l’ONHYM


Alain Bouithy
Dimanche 1 Mai 2022

Appui financier de l’OPEC FUND à l’étude d’avant-projet du gazoduc Nigeria-Maroc
Le projet de gazoduc reliant la République fédérale du Nigeria et le Royaume du Maroc suit son cours et accumule de bonnes nouvelles.

La dernière en date concerne la signature de la documentation juridique relative au financement d’une partie de la deuxième phase des études d’avant-projet détaillées dudit projet.

Ainsi que l’a annoncé le ministère de l’Economie et des Finances, le Fonds de l'OPEP pour le développement international (OPEC FUND) a accordé un financement d’un montant de 14,3 millions de dollars à l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) au titre de sa contribution au financement de la deuxième phase de l’étude d’avant-projet détaillée (FEED - Front-End engineering design ».

Selon un communiqué du ministère de l’Economie et des Finances, la documentation juridique relative audit financement a été signée par la ministre de l'Economie et des Finances (Nadia Fettah), par échange de correspondance, avec le directeur général de l’OPEC FUND (Abdulhamid Alkhalifa) et la directrice générale de l’ONHYM (Amina Benkhadra).

Cofinancée avec la Banque islamique de développement (BID), l’étude « consiste à élaborer la documentation pour l’exécution du projet du gazoduc Nigeria-Maroc et à finaliser les analyses techniques, financières et juridiques y afférentes », a indiqué le ministère de l'Economie et des Finances dans un communiqué rendu public vendredi 29 avril dernier saluant un modèle de coopération Sud-Sud.

« A travers son appui à ce projet, l’OPEC FUND renforce, par là même, les relations de coopération financière avec le Maroc et contribue à la dynamique économique et sociale du Royaume », a-t-on souligné de même source.

Initié par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président Buhari, le projet stratégique du gazoduc Nigeria-Maroc a l’ambition d’être un catalyseur du développement économique de la région Nord-Ouest de l’Afrique, rappelle le Département de l’économie.

« Il porte une forte volonté d’intégration et d’amélioration de la compétitivité et du développement économique et social de la région », relève-t-il sur son site Internet.

Cela devrait se ressentir à travers notamment l’accélération de l’électrification et du développement de l’autonomie énergétique de la région ; le soutien au développement et à l’amélioration des conditions de vie des populations riveraines.

Le gazoduc Nigeria-Maroc devrait aussi contribuer à la dynamisation de l’économie régionale par le développement de filières créatrices d’emplois  ainsi qu’à la réduction du «torchage» du gaz et l’utilisation d’une énergie fiable et durable, assure-t-on.

Pour rappel, la signature de cet accord intervient quelques jours seulement après l’annonce du bureau d’études et de conseil australien WorleyParsons indiquant qu’il a obtenu un contrat pour la fourniture des principaux services de conception technique initiale (FEED Phase II) pour le projet de gazoduc Nigeria-Maroc (NMGP).

« La réalisation de ce projet nécessite une expertise du monde entier. L'ensemble des services FEED sera géré par Intecsea BV, notre entreprise de conseil en ingénierie offshore à La Haye, aux Pays-Bas. Cela comprend l'élaboration du cadre de mise en œuvre du projet et la supervision de l'étude technique », selon les explications de la société.

Dans un communiqué publié sur son site Internet, le bureau d’études a précisé que « le périmètre FEED onshore, l'évaluation d'impact environnemental et social (EIES) et les études d'acquisition de terres (LAS) seront réalisés par notre équipe à Londres, au Royaume-Uni ».

Il a en outre ajouté que « le projet sera également soutenu par notre réseau de bureaux en Afrique et notre équipe mondiale de livraison intégrée à Hyderabad, en Inde.

Alain Bouithy


Lu 2786 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS