Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appel à la valorisation du patrimoine juif du Sud du Maroc




Des universitaires et chercheurs ont appelé, samedi à Ifrane Atlas Saghir (province de Guelmim), à valoriser le patrimoine juif du Sud du Maroc, une richesse civilisationnelle et culturelle qui atteste du caractère singulier de l'expérience du Royaume en matière de coexistence des religions et des cultures.
Lors d'un colloque organisé par la Ligue marocaine des droits de l'Homme sur le "Patrimoine juif au Sud marocain", les intervenants ont souligné que ce patrimoine, qui existe toujours sous forme de tombes, de quartiers, de monuments et de sites historiques, est un symbole du vivre-ensemble entre les religions dans le Royaume.
Dans ce contexte, Abdallah Stettio, professeur d'histoire à l'Université Ibn Zohr d'Agadir, a estimé que le Maroc représente une expérience unique dans le monde islamique en termes de gestion des mosaïques de ses composantes sociales.
Il a mis l’accent à ce propos sur la nécessité de préserver et de valoriser cet héritage en raison de son importance dans l'histoire et le présent du Royaume, soulignant qu'il s’agit d’une expression historique de plusieurs siècles de coexistence, de tolérance et de rejet du racisme et de la division.
Pour sa part, Latifa El Ouahdani, membre du Conseil de la région de Guelmim-Oued Noun, a mis en avant la diversité et la richesse du patrimoine culturel juif, comme étant l’un des affluents de la culture marocaine unie et plurielle, notant que ce dernier se manifeste dans les monuments, tombes et objets d'art.
Elle a exhorté à œuvrer à la valorisation de ce patrimoine par le développement du tourisme et à redoubler d'efforts pour faire connaître ses caractéristiques.
Pour sa part, le président de la Ligue amazighe des droits de l'Homme, Angir Boubker, a relevé que l'objectif de ce colloque est de lancer un débat sur les moyens de protéger et de faire valoir le patrimoine juif du Sud du Maroc, compte tenu de sa place au sein de la civilisation marocaine.
Dans une déclaration à la MAP, M. Boubker a noté l'importance de la dimension hébraïque et juive dans la nouvelle Constitution du Royaume, soulignant que la Ligue a l'intention, à travers cette rencontre, de mettre en valeur ce patrimoine culturel et d'initier les étudiants aux riches atouts dont regorge Ifrane Atlas Saghir en la matière.
Des étudiants universitaires et des acteurs locaux ont participé à ce colloque, organisé en coordination avec le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, et l'Université Ibn Zohr d'Agadir.

 

Vendredi 17 Janvier 2020

Lu 642 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif













Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com