Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Aït Melloul en super star de la Coupe : Six clubs de l'élite stoppés net


MOHAMED BOUARAB
Mardi 7 Avril 2009

Aït Melloul en super star de la Coupe : Six clubs de l'élite stoppés net
Le petit tour et puis s'en va a ponctué le parcours de six clubs de première division et il y a de fortes chances pour qu'il y ait d'autres épinglés lors des matches non encore disputés. Comme à l'accoutumée, le tour des seizièmes de finale de la Coupe du Trône de football, édition 2008-2009, n'a pas dérogé à la règle, apportant son lot de surprises.
La surprise de taille reste l'élimination d'entrée du Raja de Casablanca coiffé au poteau à domicile par une séduisante équipe de la division Amateur, l'Union d'Aït Melloul. Le Petit Poucet n'a pas volé sa qualification devant le « big » rajaoui qui est passé complètement à côté de la plaque. Les Soussis, nullement intimidés par la valeur de l'adversaire, ont sorti un match plein, parvenant à sceller son sort sur le score étriqué de deux buts à un.
 D'aucuns diraient que la faute est à Jose Romao qui a aligné une formation, composée majoritairement de réservistes qui ont joué peu cette saison, mais cela reste une excuse qui ne devrait aucunement convaincre les supporters des Verts qui ont vu leur équipe hors course dans deux tableaux : Ligue arabe des champions et Coupe du Trône. Reste le concours local et là aussi, la tâche est bien loin d'être une simple sinécure.
Outre le Raja, cinq autres clubs de l'élite ont dû plier bagages. Pour les confrontations directes, le DHJ, le KACM et le KAC ont été doublés respectivement par le HUSA, la JSM et le MAT. Des clubs éliminés sur le même score d'un but à zéro. Alors que l'ASS et le MCO ont été sortis par des clubs du GNFE II. Les Slaouis se sont inclinés devant le FUS (2-1) et les Oujdis face au Stade Marocain, après recours à l'épreuve des tirs au but (1-1 (3-1)).
Quant aux autres rencontres, elles ont été sanctionnées par des issues conformes à la logique. Seront de la partie pour le tour des huitièmes de finale, le WAC, le SCCM, l'OCK, l'OCS, la RSS, l'IRFBS, ainsi que Wifaq Bouznika, club de la division Amateur, qualifié au détriment du Hilal de Nador, un abonné à la même cour.
Signalons qu'il reste encore trois autres matches à jouer pour compléter le tour des seizièmes de finales. Ce mercredi, deux rencontres sont à l'ordre du jour, à savoir WAF-IZK et FAR-CODM, alors que le 15 avril, la MAS devra donner le ton à l'Union sportive de Mohammedia.


Lu 340 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Février 2023 - 17:05 Elimination au goût amer pour le WAC

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS