Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Achraf Bencharki plus près que jamais de Trabzonspor





Moins d’une saison aurait suffi donc à Achraf Bencharki pour retrouver le devant de la scène et être courtisé par des clubs du Vieux Continent. L’actuel sociétaire du Zamalek pourrait fort bien troquer Le Caire contre Istanbul en vue de rejoindre la formation de Trabzansport où évolue également l’ex-défenseur du Onze national Marouane Da Costa.
D’après la presse turque,  le club stambouliote tient à réussir cette transaction et à renforcer ses rangs par un joueur de talent tenté plus que jamais par un retour dans un championnat européen, et ce après avoir porté les couleurs du club français de Ligue 2, RC Lens, le temps d’une saison, 2018-2019.
Un retour en Europe serait une bonne chose pour l’ex-attaquant du MAS et du Wydad, auteur d’une excellente saison avec l’équipe égyptienne du Zamalek. Achraf Bencharki a été pour beaucoup dans les dernières consécrations du club cairote : Super Coupe d’Afrique et Super Coupe d’Egypte au détriment respectivement de l’Espérance de Tunis et d’Al Ahly.
Sous contrat avec le Zamalek jusqu’en juin 2022, les dirigeants de l’équipe égyptienne avaient fait savoir que l’attaquant marocain n’est pas à vendre, surtout que le club est engagé en Ligue des champions africaine, bien partie pour se terminer au-delà de l’été prochain à cause de la pandémie du Covid 19.
Outre Trabzansport qui occupe la première place au classement du championnat turc arrêté à l’issue de la 26ème journée, d’autres clubs se disent intéressés par les services de l’ancien attaquant du MAS et du WAC, club avec lequel il avait remporté le titre de la Ligue des champions, édition 2017. Bencharki aurait des offres des clubs français de RC.Strasbourg, OGC Nice et Montpellier HCS, en plus de l’équipe belge du Standard de Liège et de la formation grecque de l’Olympiacos où a brillé de mille feux lors de cette saison son compatriote Youssef El Arabi.
De toutes ces offres, celle qui aurait de fortes chances d’aboutir serait la proposition du club de Trabzansport prêt à mettre le paquet afin de convaincre les dirigeants du Zamalek, sachant qu’en ces temps de crise qui affecte le marché des transferts, la valeur marchande du joueur a chuté d’1 million à 800.000 dollars d’après les estimations du site transfer markt.
Bref, un come-back en Europe devrait être une opportunité à saisir pour Achraf Bencharki qui, à 25 ans, a encore de belles années devant lui, d’autant plus qu’il a à cœur de confirmer son statut d’international après avoir été convoqué de nouveau par le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. Et pour gagner sa place au sein de l’EN, ce n’est pas acquis d’avance au vu du nombre de joueurs qui offrent les mêmes caractéristiques que lui et qui, eux, se produisent dans des championnats beaucoup plus huppés que le concours égyptien.
 

Mohamed Bouarab
Samedi 23 Mai 2020

Lu 930 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2020 - 17:51 Les Verts raflent la mise