Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdelkrim Benatiq décline sa stratégie pour la défense de l’identité marocaine à l’étranger




Présent lundi dernier à la séance plénière de la Chambre des représentants, Abdelkrim Benatiq, le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, a répondu sans concessions aux différentes questions posées aussi bien par les élus de la majorité que ceux de l’opposition. 
Des interrogations qui ont eu pour objet, les stratégies mises en place quant à la défense de l’identité marocaine et le programme concocté à ce propos.
Il a ainsi répondu par du concret. Dans les faits, ce programme a permis une grande avancée, notamment au niveau de l’ancrage et l’omniprésence de la culture marocaine dans les pays d’accueil. Cet aspect est caractérisé par l’implantation de nombreux centres culturels marocains au sein des pays d’accueil, et dont les activités, aussi riches que variées, génèrent la satisfaction des Marocains résidant à l’étranger. Pour véhiculer les fondamentaux de l’identité nationale à travers le monde, le ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration ne s’est pas limité aux seuls centres culturels, puisqu’en février, il y a eu organisation d’une tournée théâtrale destinée aux Marocains du monde. A l’affiche, une quarantaine de pièces théâtrales et 180 dates programmées courant 2018 en Europe, en Afrique, mais également au Moyen-Orient. Une initiative destinée à transmettre la culture du pays d’origine aux cinq millions d’expatriés marocains aux quatre coins du monde.
Toujours dans le même cadre, et alors qu’il est des fois où les souvenirs ont tendance à s’évanouir avec le temps et les péripéties de la vie, les universités destinées aux jeunes Marocains résidant à l’étranger, créées par ledit ministère, constituent, elles aussi, un parfait moyen d’insuffler dans les esprits des centaines d’étudiants qui en ont profité, la culture marocaine, celle de leurs parents. 
S’agissant des actions entreprises par le ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, en faveur des jeunes Marocains victimes de discrimination religieuse en Syrie et en Iraq, Abdelkrim Benatiq a répondu en soulignant le rôle éminemment important qu’a joué son département, en collaboration avec l’ensemble des institutions étatiques concernées.
Une démarche qui s’est traduite par le rapatriement de pas moins de 651 Marocains, et ce depuis le déclenchement du Printemps arabe. En outre, le ministère aura exfiltré de Libye 16.134 Marocains, alors qu’en Iraq et au Yémen, ce sont 117 personnes qui ont été sauvées du chaos qui régnait dans ces contrées. 
En conclusion de son intervention, Abdelkrim Benatiq a souligné l’importance des valeurs du vivre-ensemble, de l’acceptation de l’autre, sans oublier les principes fondateurs d’un islam tolérant et modéré.
H.T

Libé
Jeudi 3 Mai 2018

Lu 348 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés