Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

17 certificats négatifs délivrés en octobre dernier à Essaouira




Le nombre de certificats négatifs délivrés par la délégation provinciale de l’industrie et du commerce d’Essaouira pour la création d’entreprises, s’est chiffré à 17 autorisations durant le mois d’octobre dernier.
Selon la nature juridique des entreprises, les Sociétés à responsabilité limitée (SARL) arrivent en tête de liste avec 14 certificats négatifs, soit 82% du total, suivies des personnes Physiques (PP), avec 3 certificats négatifs (18 %), indique un rapport de conjoncture de la délégation  provinciale.  Au cours du mois d’octobre dernier, le nombre des immatriculations au registre du commerce au tribunal de 1ère instance d’Essaouira a été de l’ordre de 32, contre seulement 13 immatriculations le mois précédent, soit une hausse de 146%, lit-on dans le document.
Et d’ajouter que les PP s’accaparent 20 immatriculations, soit 62 % du total, occupant ainsi la première position, suivies des SARL, avec 12 immatriculations (38 %), rapporte la MAP.  S’agissant de la répartition territoriale des certificats négatifs, la ville d’Essaouira arrive, durant cette période, en première position avec 14 certificats négatifs (82 %), suivie des communes rurales de Tafetachte, Moulay Bouzerktoun, et Meskala, avec 3 certificats négatifs (18 %), précise-t-on de même source.
Au niveau des secteurs d’activités économiques, il est à signaler que le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) vient au  premier rang, avec 7 certificats négatifs (41 %), suivi du secteur des services avec 5 certificats négatifs, soit 29 %, et du secteur du tourisme avec 3 certificats négatifs (18 %), alors que le secteur du commerce arrive au dernier rang avec 2 certificats négatifs, soit 12 % du total.
En termes d’investissements projetés, les autorisations de création d’entreprises accordées durant la même période, peuvent générer un montant de 3,3 MDH, dont 24 % proviennent des investissements des étrangers, avec 46 emplois projetés contre 45 emplois le mois précédent, laisse savoir la même source.
La délégation d’industrie et de commerce d’Essaouira indique également que durant la même période, trois marques ont été déposées dans les secteurs des industries agroalimentaires, et du BTP, notant qu’elle a délivré 2 certificats négatifs pour la création d’enseignes commerciales.

Samedi 18 Novembre 2017

Lu 1968 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.