Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Une “Marche orange” des femmes pour défendre leurs droits

Appel à l’opérationnalisation des Hautes directives Royales




​Une “Marche orange” des femmes pour défendre leurs droits
Les femmes reviennent à la charge et portent haut et fort leur voix. C’est ainsi que la Ligue de la Fédération démocratique des droits des femmes (FLDF) appelle à une participation massive à la marche initiée par le Printemps de la dignité ce  samedi 6 décembre à Rabat.
Accélérer le rythme des réformes annoncées mais non encore mises en application, faire sortir tous ces droits de leur rigide carcan et les faire traduire par des mesures palpables dans le quotidien des femmes, ce sont là des revendications que les femmes appellent de leurs voeux. Il s’agit en premier lieu de matérialiser le contenu du discours Royal prononcé lors de l’ouverture du Forum mondial des droits de l’Homme  tenu récemment à Marrakech. Le Souverain y avait évoqué les questions se rapportant à la condition de la femme dans le Royaume. S.M le Roi a notamment affirmé que « Notre pays a fait de cette question un des axes principaux de ses politiques publiques, notamment en développant la budgétisation sensible au genre, reconnue par les Nations unies comme une démarche pionnière. Nous savons cependant, qu’il nous reste beaucoup à faire. Une loi sur le travail domestique qui concerne principalement les jeunes filles est actuellement en discussion au Parlement et le gouvernement travaille à l’élaboration d’une loi sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes. De même, une Autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination, organe constitutionnel, devrait être installée prochainement ».
Par ailleurs, la marche se donne pour objectif de dénoncer la violence faite aux femmes comme l’attestent les chiffres du dernier rapport    du Réseau LDDF-Assistance qui fait état de 7309 actes de violence contre les femmes qui ont été auditionnées par son Centre d’écoute. Selon la même source, 339 cas de violence sexuelle ont été recensés et 134 femmes ont été violentées corporellement dont 47 cas d’homicide et 4 tentatives d’assassinat. Toujours dans le même ordre d’idées, le Réseau a recensé 24 cas de suicide et 8 cas de tentative de suicide.
De plus l’organisation de cette marche constitue une occasion pour dénoncer les dérapages des soi-disant cheikhs qui diffusent des vidéos sur Youtube  portant atteinte à la dignité des femmes, attaquant les associations féminines et des droits de l’Homme, et allant même jusqu’à qualifier  les femmes militantes de péripatéticiennes.  Ce qui est en soi  une incitation inqualifiable à la haine et à la violence contre les femmes.  

N.M
Samedi 6 Décembre 2014

Lu 927 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés