Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Trois morts en Arabie Saoudite dans un bombardement mené depuis le Yémen

Une école de filles et un hôpital touchés dans la ville frontalière de Najrane




​Trois morts en Arabie Saoudite dans un bombardement mené depuis le Yémen
Trois personnes ont été tuées dans le bombardement mardi de la région frontalière saoudienne de Najrane par des rebelles chiites Houthis au Yémen, a indiqué mercredi le ministère de l'Intérieur.
Ce bombardement a lieu alors que se tenait à Ryad un sommet des monarchies du Golfe, en présence du chef de l'Etat français François Hollande. Depuis le 26 mars, l'Arabie Saoudite dirige une coalition qui mène des raids aériens au Yémen contre les Houthis soutenus par l'Iran.
"Trois morts après que la région de Najrane, une ville frontalière saoudienne a été attaquée de manière aveugle aux obus de mortier et aux roquettes Katioucha depuis le territoire du Yémen", a tweeté le ministère saoudien de l'Intérieur. 
Il n'a pas précisé si les victimes étaient civiles ou militaires. Un quotidien à capitaux saoudiens, Asharq al-Awsat, a fait état d'une dizaine de blessés. 
La veille, le porte-parole de la coalition, le général de brigade saoudien Ahmed al-Assiri, a affirmé que des habitations, des hôpitaux et des écoles dont une de filles avaient été "touchés" lors de ce bombardement de la ville de Najrane (sud-ouest de l'Arabie saoudite).
"Nous continuons à faire face aux agressions des Houthis et ce qui s'est passé ne restera pas sans réponse", a-t-il averti. 
Après l'attaque, les autorités ont annoncé la fermeture des écoles à Najrane et la compagnie aérienne nationale Saudia a décidé de suspendre ses vols intérieurs vers la ville frontalière "jusqu'à nouvel ordre".
La frontière entre l'Arabie Saoudite et le Yémen a connu une série d'échanges de tirs depuis le début le 26 mars de la campagne aérienne de la coalition.
Neuf gardes-frontières saoudiens sont morts dans ces échanges de tirs, et trois soldats saoudiens ont péri dans une tentative d'incursion de rebelles houthis à la frontière pendant laquelle des "dizaines de rebelles" ont été tués, selon Ryad.

Jeudi 7 Mai 2015

Lu 99 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés