Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Stockholm plante un olivier…

La Suède premier pays de l’U.E à reconnaître la Palestine en tant qu’Etat




​Stockholm plante un olivier…
On savait les relations entre la Suède et Israël guère au beau fixe depuis le refus en mai dernier de l’accès de l’espace aérien suédois à l’avion transportant le président israélien Shimon Peres, cette fois avec la reconnaissance de la Palestine comme Etat par Stockholm, elles sont parties pour s’envenimer. 
Cette décision pour ‘’courageuse et historique’’ selon le président palestinien Mahmoud Abbas et considérée comme ‘’malheureuse’’ par Israël et ‘’prématurée’’ par les Etats-Unis, est en tout cas et quoi que l’on dise, une grande première puisque la Suède en devient le premier pays membre de l’Union européenne à estimer les conditions réunies pour «confirmer le droit des Palestiniens à l'autodétermination», selon la ministre des Affaires étrangères, Mme Margot Wallström. 
De ce fait, la Suède devient le cent trente-cinquième pays à avoir reconnu officiellement l'Etat palestinien et le septième membre de l’U.E  après ceux qui, naguère, formaient le bloc soviétique, en l’occurence la République tchèque, la Hongrie, la Pologne, la Bulgarie, la Roumanie en plus de Mate et Chypre et qui avaient reconnu la Palestine en tant qu’Etat avant leur adhésion à l’U.E. L’initiative suédoise, si elle ne peut vraiment pas avoir d’impact sur l’U.E pour une éventuelle reconnaissance de la Palestine -tous les Etats membres devant être d’accord-, il n’en fait pas néanmoins tache d’huile vu que quelques pays et non des moindres en ont esquissé au moins une politique d’approche. 
C’est ainsi qu’en Grande-Bretagne, mi-octobre dernier, les parlementaires britanniques sous l’impulsion des Travaillistes avaient voté une motion reconnaissant la Palestine. Bien que non contraignant et à portée plutôt symbolique, le vote n’avait en réalité pour but que de pousser David Cameron et son gouvernement à tempérer leurs ardeurs quant à leurs penchants jugés trop accommodants  envers Israël.  
La France qui n’a toujours pas reconnu la Palestine en tant qu’Etat mais qui, histoire de ménager le choux et la chèvre, avait voté il y a deux ans (novembre 2012) pour l'acceptation de l'entrée de l'Etat palestinien comme Etat observateur à l'ONU, étudie les recours à la demande des Palestiniens de les reconnaître en tant que tel. 
Malgré les réticences du président français, François Hollande plus proche des thèses d’Israël et des Etats-Unis que de la cause palestinienne, la diplomatie française semble être favorable à cette initiative, Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, estimant «qu’il faudra bien, à un moment, reconnaître l'Etat palestinien».
D’ailleurs au Sénat en début de semaine, lundi, sénateurs écologistes, députés Front de gauche, un peu à l’instar des Travaillistes au Royaume-Uni, tout en appelant à un vote au Parlement, exprimaient  dans une résolution «le souhait que la France reconnaisse sans délai l'Etat palestinien souverain et démocratique sur la base des lignes de 1967, avec Jérusalem comme capitale des deux Etats, invitant la France à tout mettre en œuvre pour faire aboutir sur le terrain la solution négociée de deux Etats indépendants contigus». 

Mohamed Jaouad Kanabi
Vendredi 31 Octobre 2014

Lu 1072 fois


1.Posté par benzekri le 31/10/2014 08:11
«Cela reflète vraiment notre irritation et notre agacement devant une décision inutile qui ne contribue pas à la possibilité d’un retour aux négociations», a déclaré le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon. Isaac Bachman, en poste depuis 2012...

"Inutile" au point d'irriter la créature monstrueuse ( Israël) qui veut dicter LA LOI DE SON PEUPLE ELU au monde...

Position, juste, courageuse qui refuse la poursuite de l'occupation et ses conséquences comme la dernière BARBARIE commise à Gaza.

La Wilaya france attend le feu vert du CRIF es Cie... Mais l’œil de Chaïmae...

Un spectre hantera les prochains dîners annuels du CRIF, celui de Chaïmae

Chaïmae est sortie vivante du cadavre de sa mère tuée par un obus lancé par le Tsahal. Grâce à l’intervention de l’équipe du service pédiatrique de l’hôpital Nasser, ce bébé fut une miraculée de ce carnage. Elle n’aura vécu que quelques jours, juste pour être nommée Chaïmae ou grain-de-beauté.

Son souvenir hantera les prochains dîners annuels du CRIF ; ilaccompagnera chacun(e) des présentset marquera son front d’une tâche rouge sang… Sang de tous les innocents de Gaza.

L’œil de Chaïmae fixera les regards fuyants des « invités » et dans l’oreille de chaque « convive » sa voix susurrera ces mots : « vous avez fauché la vie de ma mère mais de son corps sans vie je suis née… Sa mort ne vous a pas suffi — tellement votre soif de notre sang est insatiable — alors vous vous êtes acharnés sur moi pour me prendre la vie, à mon tour … »(*)

« Cependant votre projet guerrier a échoué ; la peur a changé de camp et la paix vous a été arrachée pour donner vie à des projets utiles et humains… »

« Quant à vous, Mr Hollande, n’aggravez votre cas en ternissant davantage l’image de la France après vos propos encourageant la barbarie à Gaza ; en faisant vôtres les demandes de l’occupant qui exige la démilitarisation des Résistants, Monsieur le serviteur du CRIF, vous avez atteint le fond. »

L’œil de Chaïmae est dans la terre de Palestine et regarde cette création monstrueuse nommée Israël…

(*) Selon Abdelkarim al-Bawab, médecin et responsable de la maternité à l’hôpital Nasser de Khan Younes, la mort de Chaïmae serait due aux coupures d’électricité fréquentes liées aux bombardements du Tsahal.

Benzekri Hamid 1 septembre 2014

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs