Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Six morts dans le naufrage d'un bateau de migrants parti de Turquie

Les gardes-côtes italiens coordonnent le secours de 2.518 personnes au large de la Libye




​Six morts dans le naufrage d'un bateau de migrants parti de Turquie
Six candidats à l'immigration clandestine de nationalité syrienne sont morts dans la nuit de lundi à mardi dans le naufrage de leur embarcation transportant 62 personnes au large des côtes de la Turquie, ont rapporté les médias turcs.
L'embarcation de fortune était partie de Bodrum, ville balnéaire du sud-ouest de la Turquie, pour rejoindre la Grèce en traversant la mer Egée, a précisé l'agence de presse Dogan.
Les autres occupants du bateau, parmi lesquels des femmes et enfants, ont pu être sauvés par les gardes-côtes turcs, selon l'agence.
La Turquie accueille quelque 1,8 million de réfugiés syriens fuyant le conflit dans leur pays et est devenue une plaque tournante des flux migratoires en direction de l'Union européenne (UE).
Depuis le début de la guerre civile en Syrie il y a plus de quatre ans, le régime islamo-conservateur turc accuse régulièrement la communauté internationale de ne pas prendre sa part du fardeau que représente l'accueil de ses réfugiés, notamment financièrement.
Au large de la Libye, lundi, où les gardes-côtes italiens ont coordonné le secours de 2.518 personnes, un migrant a été tué et un autre blessé quand leur bateau en partance pour l'Italie a essuyé des coups de feu 
Au total, 15 embarcations surchargées ont appelé au secours dans la journée, toutes à environ 50 milles des côtes libyennes, ont précisé les gardes-côtes italiens, sans fournir aucune information sur les tirs dont les circonstances restent indéterminées.
Selon la presse italienne, un canot pneumatique a essuyé des tirs au moment de son départ, en provenance d'une vedette libyenne. Ses passagers ont ensuite été secourus par un navire de la marine italienne, qui faisait route dans la nuit pour Pozzalo (Sicile) avec à son bord 298 migrants.
Le migrant blessé par balle, de nationalité gambienne, a été transporté par hélicoptère vers Lampedusa, l'île italienne la plus proche des côtes africaines, puis vers un hôpital de Sicile. 
Le corps du migrant tué n'a cependant pas été retrouvé: les autres passagers du canot ont expliqué qu'il était tombé à l'eau. Une enquête pour homicide a été ouverte en Sicile.
Selon la presse italienne, un responsable des gardes-côtes libyens a démenti toute implication dans les tirs.
L'incident est intervenu alors que l'Union européenne a lancé officiellement lundi une mission navale de lutte contre le trafic de migrants en Méditerranée, qui sera limitée dans un premier temps à une surveillance accrue des réseaux de passeurs.
Des navires italiens, des navires militaires étrangers engagés dans l'opération européenne Triton mais aussi des cargos commerciaux ont participé aux opérations de lundi.
Les migrants secourus devraient arriver dans les prochains jours dans les ports de Sicile et du sud de l'Italie, qui ont vu débarquer dans la journée plus de 1.650 autres migrants secourus les jours précédents.

Mercredi 24 Juin 2015

Lu 119 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés