Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Renforcement du dispositif d'assainissement liquide d’Essaouira




​Renforcement du dispositif d'assainissement liquide d’Essaouira
Le dispositif d'assainissement liquide de la ville d'Essaouira a été renforcé afin d'assurer une gestion optimale des eaux pluviales, sur fond des perturbations météorologiques annoncées par la Direction de la météorologie nationale (DMN), a-t-on appris auprès de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE).
Plusieurs interventions ont été initiées au niveau d'Essaouira, notamment le déploiement de stations de pompages tractables dans certains points névralgiques comme l'hôpital provincial Sidi Mohammed Benabdellah, le quartier industriel et les principales artères de la ville, en plus de la mobilisation de camions d'hydro-curage pour dégager les canalisations, a indiqué à la MAP le chef d'agence mixte de l'ONEE-branche eau à Essaouira, Ali Harmouch.
Ces équipements viennent renforcer le réseau d'assainissement liquide en place, composé, notamment, de 160 km de conduites, six stations de relevage, trois dalots d'eaux pluviales ainsi que d'une station d'épuration, a-t-il fait savoir, ajoutant que ce dispositif fonctionne à 100% de sa capacité à l'occasion de la pluviométrie exceptionnelle que connaît la ville.
Essaouira est située sur une zone plate qui ne favorise pas l'écoulement des eaux de pluie, ce qui entraîne la formation de mares dans certains quartiers de la ville, a expliqué le responsable. 
En plus, le mouvement de la mer, surtout l'importance de la houle, influence l'efficacité des équipements dédiés à l'assainissement liquide, étant donné que les dalots d'eaux pluviales sont liés à la mer, a-t-il indiqué, précisant que les stations de pompage existantes ne sont pas dimensionnées pour faire face aux pluies exceptionnelles qui se sont abattues sur la ville dernièrement.
La DMN avait émis, mercredi, une alerte météo annonçant de très fortes précipitations prévues à partir de jeudi dernier et qui pourraient atteindre de 100 à 200 millimètres dans certaines régions du Sud. 
L'alerte concernait particulièrement les wilayas et provinces d'Agadir Ida-Outanane, Inzegane, Aït Melloul, Essaouira, Taroudante, Al Haouz, Tiznit, Chtouka Aït Baha et Chichaoua.

Mardi 2 Décembre 2014

Lu 605 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés