Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Offensive groupée contre Boko Haram

Le fief d’Abubakar Shekau visé par l’aviation nigérienne




​Offensive groupée contre Boko Haram
L'armée de l'air nigériane a bombardé jeudi des positions du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du pays, tuant "un grand nombre de terroristes", a annoncé un communiqué du ministère de la Défense.
Les cibles visées par l'aviation nigériane incluaient notamment la ville de Gwoza, dans laquelle le chef de Boko Haram Abubakar Shekau a proclamé la première fois, en août, l'établissement d'un califat au Nigeria, ainsi que la forêt de Sambisa, frontalière du Cameroun, où les insurgés ont établi des bases arrières depuis des années.
Aucun bilan de pertes éventuelles parmi les civils n'était disponible jeudi.
"Les frappes aériennes d'aujourd'hui, qui ont touché la forêt de Sambisa et des quartiers de Gwoza, ont été très efficaces", déclare dans le communiqué le porte-parole de la Défense, Chris Olukolade. "Un grand nombre de terroristes ont été tués".
Les revendications de victoires militaires contre Boko Haram de l'armée nigériane ont rarement été corroborées par des témoignages, et il était impossible de confirmer, jeudi, de source indépendante, les détails de la dernière offensive aérienne de l'armée.
Les 200 collégiennes enlevées en avril par Boko Haram avaient d'abord été cachées dans la forêt de Sambisa, avant d'être divisées en plusieurs groupes et emmenées en différents endroits.
Les islamistes ont pris en juillet Gwoza, localité proche du Cameroun, demandant aux habitants de rester vivre dans la ville. Il est actuellement impossible de savoir si ses habitants sont restés en ville, une fois le califat déclaré par Shekau.
Cette offensive aérienne de l'armée dans ce secteur frontalier de l'Extrême-Nord du Cameroun intervient au moment où l'armée tchadienne exerce une pression militaire accrue contre Boko Haram, avançant à l'intérieur du Nigeria, sur la route de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno. Les Tchadiens se sont notamment emparés mardi de la localité de Dikwa, carrefour routier stratégique menant au sud comme au nord vers des zones tenues par Boko Haram.  

AFP
Samedi 21 Février 2015

Lu 96 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés