Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Naufrage d’une embarcation de migrants au large de la Libye

400 personnes portées disparues




​Naufrage d’une embarcation de migrants au large de la Libye
Jusqu'à 400 migrants ont disparu dimanche dans un naufrage en Méditerranée, selon des survivants débarqués mardi dans le sud de l'Italie, où les vagues d'arrivées massives font monter la tension.
Les gardes-côtes italiens, qui ont porté secours à 42 bateaux chargés au total de plus de 6.500 migrants dimanche et lundi, avaient annoncé lundi avoir sauvé 144 personnes et récupéré neuf corps après le naufrage de l'une de ces embarcations.
Mardi, des représentants de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et de l'ONG "Save the children" ont commencé à interroger les 144 à 150 survivants d'un naufrage débarqués dans la matinée à Reggio Calabria (sud), sans pouvoir certifier qu'il s'agissait du même drame. 
Ces survivants ont assuré qu'il y avait au total 500 à 550 personnes à bord de leur bateau, dont de nombreux jeunes, selon les ONG.
Ce nouveau drame porte à plus de 900 le nombre de morts enregistrés par l'OIM en Méditerranée depuis le début de l'année, contre 47 pendant la même période en 2014.
Entre-temps, la vaste opération italienne de secours "Mare Nostrum" a cédé la place à "Triton", un programme européen de contrôle des frontières nettement moins ambitieux.
Alors qu'un temps calme et printanier s'est installé sur la zone depuis quelques jours, plus de 10.500 arrivées ont été enregistrées depuis le début du mois en Italie, où les structures d'hébergement des demandeurs d'asile, permanentes ou établies en urgence, accueillent déjà plus de 80.000 personnes.
Le ministre de l'Intérieur a envoyé lundi une directive aux préfets les appelant à trouver d'urgence 6.500 places d'hébergement, en particulier dans le nord et le centre du pays. 
Des élus d'opposition ont accusé le gouvernement de centre-gauche de Matteo Renzi d'encourager les désespérés en continuant de leur porter secours jusqu'au large de la Libye, tandis que des organisations humanitaires ont critiqué le manque de préparation des autorités face à cette vague annoncée.
Originaires essentiellement d'Afrique subsaharienne et du Moyen-Orient, en particulier de Syrie ravagée par la guerre civile, ces migrants estimés entre 500.000 à un million, s'efforcent de gagner l'Europe à la faveur du chaos régnant en Libye.
Beaucoup ne souhaitent pas s'installer en Italie. En 2014, le pays a enregistré 170.000 arrivées et 63.700 demandes d'asile, tandis que l'Allemagne recevait 173.100 demandes et la Suède 75.100. 

Jeudi 16 Avril 2015

Lu 317 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés