Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les transferts des MRE devraient atteindre un niveau record de 87 MMDH en 2021


Libé
Lundi 18 Octobre 2021

 Les transferts des Marocains résidant à l'étranger (MRE) devraient atteindre un record de 87 milliards de dirhams (MMDH) au titre de cette année, réalisant une croissance de 27,7%, prévoit Bank Al-Maghrib (BAM). "Après un accroissement de 4,9% en 2020, les transferts des MRE afficheraient une progression importante de 27,7% en 2021 pour atteindre un record de 87 MMDH, avant de baisser de 5% à 82,7 MMDH en 2022", précise BAM dans un communiqué sanctionnant les travaux de la troisième réunion trimestrielle de son Conseil au titre de 2021, tenue récemment. La Banque centrale indique aussi que les données des échanges extérieurs à fin août font état d'une accélération généralisée de la reprise du commerce de biens, rapporte la MAP. Cette dynamique se poursuivrait avec une hausse des exportations de 22,6% en 2021 puis de 5,9% en 2022, tirées principalement par les ventes du phosphate et dérivés et de la construction automobile, estime la même source. En parallèle, les importations s'accroîtraient de 19,6% en 2021, traduisant essentiellement les augmentations prévues des achats de biens d'équipement et de consommation, ainsi que l'alourdissement de la facture énergétique, avant d'accuser une décélération de leur rythme à 4% en 2022. Par ailleurs, BAM souligne que les restrictions sanitaires continuent de peser sur les recettes voyages avec une nouvelle baisse de 8,6% à 33,3 MMDH prévue en 2021, après celle de 53,7% en 2020. En 2022, sous l'hypothèse d'un allègement significatif de ces mesures, ces recettes devraient connaître un rebond à 60,7 MMDH, un niveau qui reste toutefois bien en deçà de celui de 78,7 MMDH enregistré en 2019. Dans ces conditions, le déficit du compte courant se creuserait de 1,5% du PIB en 2020 à 2,5% en 2021, avant de s'alléger à 1,4% en 2022. S'agissant des flux d'investissement direct étranger, ils devraient osciller autour de l'équivalent de 3% du PIB sur l'horizon de prévision, selon BAM. Tenant compte, en particulier, des financements extérieurs prévus du Trésor et de l'allocation de droits de tirage spéciaux (DTS) de 10,8 MMDH, les avoirs officiels de réserve se situeraient à 335 MMDH à fin 2021 et à 345,1 MMDH à fin 2022, soit l'équivalent de plus de 7 mois d’importations de biens et services.


Lu 2180 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS